RTL révèle que François Fillon est visé depuis 2017 par une autre enquête au sujet de l'emploi d'un autre de ses assistants parlementaires. Il pourrait donc être une nouvelle fois renvoyé devant un tribunal pour "détournement de fonds publics".
François Fillon : une nouvelle enquête qui pourrait faire scandale ?AFP
Sommaire

François Fillon de nouveau au coeur d'un scandale d'emploi fictif ? RTL révèle ce vendredi 3 septembre que le Parquet national financier enquête depuis 2017 sur Maël Renouard, son assistant parlementaire de novembre 2013 à septembre 2015. Il a reçu un salaire total de 38 000 euros sur la période au titre de sa fonction. Or, Buzzfeed avait révélé en 2017 que Maël Renouard avait en réalité consacré son temps à la rédaction du livre Faire  de François Fillon, livre-programme sorti en septembre 2015.

RTL révèle qu'à la suite de ces révélations, le Parquet national financier a ouvert une  enquête préliminaire en 2017 sur cette autre affaire, distincte de celle visant les salaires de Pénélope Fillon et de Marc Joulaud, l'ancien suppléant de François Fillon. L'ancien candidat à la présidentiellepourrait donc être une nouvelle fois renvoyé devant un tribunal pour "détournement de fonds publics".

Un assistant parlementaire payé pour l'écriture d'un livre 

Une rentrée judiciaire qui risque donc d'être chargée pour François Fillon qui doit déjà comparaître pour son procès en appel prévu le 15 novembre prochain dans l'affaire des emplois fictifs après sa condamnation à cinq ans de prison, dont deux fermes, en première instance. La question est une nouvelle fois de savoir si un assistant parlementaire peut être rémunéré par l'État alors que ses tâches consistent uniquement à l'écriture d'un livre d'un député, non lié à sa fonction.

Pour rappel, les tâches principales d'un député sont principalement la rédaction de propositions de lois et d’interventions en séance. L'enquête, menée par l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), doit donc déterminer si le contrat d'assistant parlementaire de Maël Renouard, payé 38 000 euros sur fonds publics pendant cette période, selon la radio, pouvait être justifié par cette seule mission.

38 000 euros de fonds publics

RTL révèle que selon une source proche du dossier, François Fillon a déjà été entendu par la justice et confronté à son ancien assistant parlementaire Maël Renouard au début de l'année 2021. Une perquisition a été ordonnée au domicile de l'ancien assistant parlementaire et son ordinateur a été saisi. Les enquêteurs avaient déjà accès à l'intégralité des courriers échangés entre François Fillon et Maël Renouard. Le problème réside aussi dans le succès commercial du livre vendu à 300 000 exemplaires, qui a permis à Maël Renouard d'obtenir 300 000 euros de droits d'auteur. Une somme qui s'ajoute aux 38 000 euros versés en tant que collaborateur parlementaire, des fonds publics.

À la suite de ces révélations, l'avocat de François Fillon a réagi auprès de l'AFP. "Il est stupéfiant de prétendre qu'un collaborateur parlementaire ne puisse pas participer à l'écriture d'un livre politique par un député", s'est insurgé Me Antonin Lévy. "Cette enquête est une pure création artificielle du PNF qui s'acharne à maintenir ouvertes des procédures vides et les sort opportunément quelques semaines avant le procès en appel à venir", estime l'avocat. "On reproche en réalité à M. Fillon de ne pas avoir fait travailler son épouse dans un dossier et d’avoir fait travailler un collaborateur dans un autre dossier pour l’expression de ses idées politiques, à un moment il va falloir choisir", a-t-il assuré auprès de RTL.

Le Parquet national financier a désormais trois choix : ouvrir une information judiciaire, renvoyer François Fillon devant un tribunal si les procureurs considèrent après analyse que les faits sont passibles de sanction, soit classer sans suite l'affaire.

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.