En voulant se défendre dans l’affaire de l’emploi présumé fictif de son épouse, François Fillon a semé un peu plus la confusion. Le candidat a assuré n’avoir qu’un seul compte en banque, alors que cela est vraisemblablement faux. 

François Fillon fait depuis quelques jours l’objet de nombreuses accusations. Dimanche soir, alors qu’il donnait un grand meeting parisien, le candidat de la droite en a profité pour se défendre et tenter de clarifier la situation. Répondant aux accusations d’emploi fictif qui pèsent actuellement sur son épouse, il a ainsi voulu jouer la carte de la transparence. "Nous n’avons rien à cacher, notre seul compte en banque est au Crédit agricole de Sablé (sur-Sarthe)", a-t-il lâché. Mais alors que François Fillon voulait faire mouche et prouver que ses comptes étaient tout ce qu’il y a de plus légal, il s’est en réalité pris les pieds dans le tapis.

"Il n’a qu’une seule banque, mais plusieurs comptes"

En effet, et ainsi que l’a rapidement noté la députée Europe Ecologie-Les Verts, Laurence Abeille, l’Assemblée nationale exige que tous les parlementaires aient un compte bancaire spécifique à leur indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) et ce, afin de "garantir une meilleure gestion et une plus grande transparence de l’IRFM". Or, en tant que député de Paris, François Fillon ne peut donc pas avoir un seul et unique compte en banque. "A moins de n’avoir pas respecté la loi, François Fillon a donc nécessairement deux comptes", souligne Libération. Une erreur que l’équipe de campagne du candidat a essayé de rattraper en faisant valoir que le député avait confondu banque et nombre de de comptes. "Il n’a qu’une seule banque, mais plusieurs comptes", a-t-elle précisé dans les colonnes du journal. Tout s’explique.

Publicité
La semaine dernière, alors qu’il était invité sur le plateau du JT de TF1, François Fillon a déclaré qu’il avait déjà sollicité et rémunéré deux de ses fils pour des conseils juridiques lorsqu’il était sénateur. Or, à cette époque-là, tous les deux étaient encore étudiants. Un point qui a là encore soulevé de nombreuses questions. Pour démontrer la bonne foi de son client, l’avocat du candidat travaille actuellement à collecter des preuves de leurs missions.

 En vidéo - François Fillon lors de son grand meeting parisien

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet