Ecouter l'article :

Interrogé sur les fonctions de son épouse Penelope, François Fillon n'a pas hésité à critiquer le travail de sa fidèle secrétaire. Sylvie Fourmont a travaillé pour lui pendant plus de trente ans.
François Fillon : quand il rejette la faute sur sa fidèle secrétaireAFP

François et Penelope Fillon sont jugés depuis le 24 février par le tribunal correctionnel de Paris, principalement pour détournement de fonds publics. Les époux ont été longuement interrogés par les magistrats, qui n’ont pas hésité à les mettre devant leurs contradictions. Penelope Fillon a parfois eu du mal à livrer des explications claires, qui se sont souvent retournées contre elle ou son mari. L’ancien Premier ministre n’a alors pas hésité à voler à son secours et à apporter, lui aussi, des précisions sur plusieurs points du dossier. Le tribunal cherche à comprendre quelles étaient les activités parlementaires de Penelope Fillon, pour lesquelles elle était rémunérée avec de l’argent public. L’objectif ? Savoir si ces dernières méritaient oui ou non un salaire.

Penelope Fillon "avait un rôle de donneuse d'ordres"

Devant les magistrats, François et Penelope Fillon n’ont pas hésité à défendre le travail de cette dernière, expliquant qu’il s’agissait en grande partie d’une "gestion du courrier", rapporte Le Parisien. Selon le quotidien francilien, l’épouse de l’ancien Premier ministre a affirmé qu’elle transmettait des "consignes" à la secrétaire de son époux, Sylvie Fourmont. Nathalie Gavarino, présidente du tribunal, s’est étonnée de cette fonction, demandant à Penelope Fillon : "Madame Fourmont, au regard de son expérience, avait vraiment besoin de vous pour ça ?". Une question qui n’a pas déstabilisé l’épouse de François Fillon, qui lui a répondu : "Oui, c’était utile pour elle d’avoir une double vue."

Quelques minutes plus tard, alors qu’il était interrogé à son tour sur le rôle de son épouse, François Fillon n’a pas hésité à rejeté la faute sur sa fidèle secrétaire. "Le rôle de Penelope était de superviser les choses. Elle avait un rôle de donneuse d’ordres (…) Il faut sans arrêt être sur le dos des collaborateurs pour que le courrier aboutisse", a-t-il déclaré, cité par Le Parisien. Ces explications n'ont pas convaincu la présidente du tribunal, qui n’a pas hésité à le faire savoir, rappelant que "Madame Fourmont était très expérimentée". "Si le courrier était traité de façon automatique par madame Fourmont, je n’en aurais jamais eu connaissance", a ajouté François Fillon. "Elle ne pouvait pas vous alerter ?" a répondu Nathalie Gavarino. "Je pense que non, elle a des qualités mais pas celles-là", a conclu François Fillon. Une réponse qui a étonné, alors que Sylvie Fourmont a été la secrétaire particulière de François Fillon pendant plus de trente ans. Interrogée mercredi 4 mars par la juge, elle a assuré que Penelope Fillon "a toujours été un élément essentiel dans l’équipe".

Vidéo : François Fillon : son grand regret

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.