Mauvaise semaine pour le président de la République. Outre les nombreuses critiques dont il peut faire l'objet, Emmanuel Macron vient également de perdre sa majorité à l'Assemblée nationale.
Emmanuel Macron vient de perdre sa majorité absolueAFP

Ils ont décidé de quitter La République en Marche. 17 députés issus de la majorité ou qui l'avaient déjà quitté viennent de se mettre d'accord pour former un neuvième groupe politique à l'Assemblée nationale, qu'ils ont décidé de baptiser "Écologie démocratie solidarité". Ils ont déposé les documents au palais Bourbon ce mardi 19 mai 2020, rapporte France Info.

Essentiellement issu de l'aile gauche de La République en Marche, les élus démissionnaires de la majorité revendiquent aujourd'hui leur indépendance. Ils déclarent n'être "ni dans la majorité, ni dans l'opposition" et promettent "une ambition forte de transformation sociale et écologique". Selon eux, il est indispensable de "répondre à l'urgence écologique, moderniser la démocratie, réduire les inégalités sociales et territoriales". Et eux de poursuivre : "Nous pouvons faire plus et mieux à l'Assemblée nationale".

Ces 7 nouvelles défections viennent de coûter à Emmanuel Macron sa majorité absolue. En effet, le chef de l'Etat ne peut, théoriquement, plus que s'appuyer sur 288 élus, soit un fauteuil de moins que le nécessaire pour ne jamais avoir de concessions à faire. Pour autant, il ne faut pas non plus oublier que le président de la République a quelques alliés. Le MoDem compte 46 députés et Agir, autre mouvement associé à La République en Marche, peut mobiliser une dizaine de parlementaires.

Qui sont les membres de Écologie démocratie solidarité ?

Les personnalités politiques à avoir rejoint – ou fondé – Écologie démocratie solidarité sont souvent d'ores et déjà connues pour avoir mené une fronde relative contre l'action du gouvernement. C'est le cas, par exemple, de Cédric Villani (Vice-président), ou du co-président Matthieu Orphelin, un proche de Nicolas Hulot.

A mentionner également, souligne Le Parisien : Emilie Cariou, Aurélien Taché, Delphine Batho, Paula Forteza... Les élus et les élues se félicitent d'ailleurs de la présence de nombreuses femmes dans leurs rangs. Elles représentent 65% des troupes et sont présentes à tous les échelons hiérarchiques.

"Nous pousserons et soutiendrons toutes les décisions à la hauteur des enjeux, mais saurons nous opposer dans tous les autres cas", ont il alerté. Emmanuel Macron est prévenu.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.