Emmanuel Macron est-il religieux et pratiquant ? Eléments de réponse à une question moins facile qu’il n’y paraît.

Emmanuel Macron, enfant de parents médecins, n’a pas été élevé dans la religion mais… Le futur président de la République a un rapport particulier avec la foi. A ses 12 ans, il a ainsi demandé à être baptisé afin de pouvoir faire sa communion. "Je suis allé tout seul à l’église. Ce fut le début d’une période mystique qui a duré plusieurs années", avait-il par la suite expliqué à L’Obs

De cette époque, Emmanuel Macron, qui a par ailleurs été scolarisé dans un établissement jésuite, a visiblement gardé certains éléments. Beaucoup n’ont pas manqué de remarquer les références religieuses pendant sa campagne, évoquant la "transcendance", déclarant "la politique, c’est mystique" ou employant cette formule très imprégnée de catholicisme le soir de sa victoire :"je vous servirai avec amour".

A lire aussi : Que pense Emmanuel Macron de la GPA ?

Et dans l’exercice de ses fonctions ?

Publicité
Il n’existe pas de règle qui demanderait à un président de la République, de renier sa foi pour exercer ses fonctions, d’ailleurs automatiquement un chef de l’Etat est fait Chanoine du Latran. En revanche, il est attendu d’un président une neutralité totale. C’est d’ailleurs cela qu’Emmanuel Macron a rappelé lors de ses vœux aux autorités religieuses au début du mois : "Je ne souhaite pas qu’une religion d’Etat soit substituée […] aux religions. Mais pas davantage la religion ne saurait colorer la vie politique de la nation". D’aucun se souviendront aussi que lors de l’hommage à Johnny Hallyday à la Madeleine, le président avait évité de faire un signe de croix devant le cercueil.

Visiblement donc, Emmanuel Macron n’est plus aussi mystique qu’à l’adolesence et a pris une distance respectueuse et bienveillante envers l’Eglise. C’est déjà ce qu’avait conclu Samuel Pruvot, dans son ouvrage Les candidats à confesse. L’auteur qui a interrogé les candidats à la présidentielle sur leur spiritualité, expliquait à Aleteia: "Emmanuel Macron se dit aujourd’hui "redevenu" agnostique.(…) Il est d’ailleurs assez diplomate avec l’Église et n’a aucun compte à régler avec elle. C’est pour lui comme une vieille tante qu’il n’aurait pas vue depuis longtemps, qui est sortie de sa vie mais pour qui il garde une ancienne affection".

Vidéo sur le même thème : Le rapport d'Emmanuel Macron à la religion

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité