Afin d'affirmer son opposition au plan d'économies qui sera présenté aujourd'hui à l'assemblée, Cécile Duflot a exhumé des promesses du candidat Hollande.
© AFPAFP

© AFP

Alors que l’exécutif joue aujourd’hui sa crédibilité concernant le vote du plan d’économies, l’ex-ministre de l’écologie Cécile Duflot entend bien user de sa liberté de parole. Celle-ci n’a donc pas hésité à mettre le président en face de ses contradictions. Pour cela, elle a choisi d’exhumer des citations issues du discours du Bourget, dans lequel le candidat Hollande affirmait vouloir s’en prendre "au monde de la finance".

Lire aussi:

Une prise de position publique

C’est sur le réseau social Twitter que Cécile Duflot a pris position contre le plan d’économies qui sera présenté ce-jour au Palais Bourbon. Elle a donc soigneusement choisi de remettre le président face aux promesses faites par le candidat qu’il était. "Il n’y a jamais, je dis bien jamais, une seule politique possible, quelle que soit la gravité de la situation" a-t-elle posté afin de contrer l’argument de "l’urgence" brandi par l’exécutif.

Et l’ancienne ministre de rajouter "L’Histoire n’est pas l’addition de fatalités successives, elle nous enseigne qu’il y a toujours plusieurs chemins". Un petit tacle qui fait sens suite à son départ du gouvernement en raison de la nomination de Manuel Valls à Matignon.

La position bancale des verts

Sur le plateau d’I>Télé, Jean-Vincent Placé a indiqué "nous avons quitté le gouvernement, mais sommes dans la majorité présidentielle et parlementaire" tout en insistant sur l’indépendance du groupe écologiste à l’assemblée.

De son côté François De Rugy a indiqué à Libération que le groupe était partagé entre l’abstention et le vote contre. Une position nuancée par Barbara Pompili citée par Marianne qui assure que les concessions accordées par Manuel Valls sur les petites retraites ont tout de même eu leur effet.  

Lors de son départ du gouvernement, Cécile Duflot avait incité ses camarades écologistes à ne pas rejoindre l’équipe de Manuel Valls. Cette petite pique adressée à François Hollande est une manière de justifier l’abstention annoncée par la majorité de son groupe.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.