Les élections départementales ont inspiré l’humoriste Jean Roucas. Sur Twitter, il s’est laissé aller à une blague douteuse sur François Hollande.

Les élections départementales ont fait réagir Jean Roucas. Alors que le deuxième tour de ces élections avait lieu dimanche, l’humoriste n’a pas hésité à commenter l’action de la majorité pendant la campagne qui a précédé ces élections. Fervent militant du Rassemblement Bleu Marine, il a notamment fustigé sur Twitter "les méthodes du PS contre les candidats FN". Plusieurs incidents ont visé des candidats d'extrême droite en marge de la campagne pour ces élections. "Incendies, menaces de morts, agressions… Valls et ses SA en action", a-t-il ainsi énuméré avant de lâcher : "Heil Hollande !".

Une référence à l’histoire nazie pour évoquer l’action du gouvernement aujourd’hui. Les SA feraient écho aux Stumabteiliung, les sections d’assaut qui ont permis à Adolf Hitler d’arriver au pouvoir, tandis que les "incendies, menaces de mort et agressions" renverraient, entre autres, au départ de feu qui a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi dernier à la maire d’Hénin-Beaumont, le fief des Le Pen, note Le Parisien. Ce qu'a ensuite en partie confirmé Jean Roucas sur Twitter.

Aucun lien n’a cependant été formellement établi en le parti socialiste et cet acte. Jeudi déjà, l’humoriste avait demandé : "Incendie à la mairie d’Hénin-Beaumont : c’est qui, les fascistes ? Et Valls, il ne condamne pas ?".

Publicité
Ce n’est pas la première fois que Jean Roucas se saisit de l’actualité pour dézinguer le gouvernement. La semaine dernière, il a d’ailleurs fait un parallèle entre le crash de l’A320 et François Hollande aux commandes de la France. En janvier, il faisait de même avec Christiane Taubira et le terroriste Amedy Coulibaly.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité