Le chef de l'Etat a décidé de supprimer l'ENA. Il compte la remplacer par l'Institut du service public. Voici ce qui va changer.
C'est quoi l'Institut du service public qu'a inventé Emmanuel Macron pour remplacer l'ENA ?AFP

Exit l’ENA, bonjour l’ISP ! Plus de deux ans après sa promesse initiale, le chef de l’Etat a finalement décidé d’annoncer la suppression de l’Ecole nationale d’administration, où sont formés depuis des années les hauts fonctionnaires qui serviront ensuite la nation et la collectivité. Plusieurs présidents de ces dernières années en sont d’ailleurs sortis. C’est aussi le cas d’un nombre considérable de ministres, de conseillers ministériels et de chefs de gouvernement ainsi que l’a d’ores et déjà expliqué Planet. Ce fut notamment le cas d’Emmanuel Macron lui même, mais pas de Nicolas Sarkozy.

Cependant, la disparition de l’ENA ne signifie pas que les palais de la République recommenceront bientôt à recruter d'eux-mêmes leurs futurs talents. Le président de la République a, en effet, décidé de la remplacer par une nouvelle école intitulée Institut du Service public (ISP), rapporte LCI.

ISP : qu’est-ce qui change par rapport à l’ENA ?

Premier changement envisagé par le président de la République : l’ISP doit regrouper 13 des écoles de la haute administration et du monde universitaire avec dans l’idée de "sélectionner des profils moins déterminés socialement".

L’enseignement à part entière devrait aussi évoluer et le mode de classement des élèves sera aussi modifié. En outre, les étudiants diplômés rejoindront prioritairement l’administration déconcentrée et non l’administration centrale. Il s’agit cette fois de mettre fin aux affections directes dans les grands corps de l’Etat indiquent nos confrères.

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.