Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie est marié à Pauline Doussau de Bazignan. Découvrez ou redécouvrez cinq anecdotes sur leur couple.

1/ Ils ont quatre fils

Bruno Le Maire et son épouse, Paule Doussau de Bazignan sont les parents de quatre garçons. Le petit dernier est né le 20 juillet 2011 et s’appelle Bathélémy. Alors en charge du ministère de l’Agriculture, l’actuel ministre de l'Economie ne cachait pas sa joie. Le Parisien rapporte qu’il n’hésitait pas à montrer fièrement les photos de son fils à ses collègues, dont l’ancienne ministre de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet.

2/ Il a écrit un livre contenant un passage érotique

Fin lettré, Bruno Le Maire est l’auteur de Le ministre, un livre d’autofiction dans lequel il raconte notamment une scène où sa femme lui caresse le sexe dans une baignoire à Venise. Un passage qui a suscité de nombreuses réactions au moment de la sortie de l’ouvrage et qui aurait même valu à son auteur de recevoir les moqueries de Nicolas Sarkozy. "C’était écrit de manière tellement naïve… Ca me paraissait touchant. Je ne pensais pas que ça ferait une polémique", a ensuite expliqué Bruno Le Maire dans les colonnes du Figaro.

A lire aussi - Penelope, Anne, Emmanuelle… ces femmes qui pourraient devenir Première dame

Publicité
Publicité

3/ Le curieux emploi de madame Le Maire

Pauline Doussau de Bazignan a été l’assistante parlementaire de son mari pendant six ans, de 2007 à 2013. Un poste qui a d’ailleurs fait jaser : en 2013, Mediapart a en effet révélé que l’épouse de Bruno Le Maire était rémunérée aux frais de l’Hémicycle pour un poste à temps plein et ce, alors qu’au cours d’une interview accordée à Paris Match, elle se décrivait elle-même comme étant "petite-fille d'agriculteurs, artiste-peintre et mère". Et si Pauline Doussau de Bazignan ne mentionnait pas son poste à l’Assemblée, son mari ne le faisait pas non plus. En réalité, madame Le Maire était en charge du site Internet de son mari, ce qui consistait notamment à rédiger des posts de blog, ce qu’elle pouvait faire depuis chez elle, a par la suite précisé Mediapart. De là à en oublier qu’elle était rémunérée pour cela ? C’était une "erreur de parcours", a par la suite reconnu Bruno Le Maire, tandis que son épouse a confié au Figaro Magazine : "Bruno a voulu m’intégrer dans sa vie professionnelle. Ce n’était pas du tout une bonne idée". Depuis, les époux ne travaillent plus ensemble.

4/ Il a été moqué pendant leurs vacances en Grèce

Pendant l’été 2014, Bruno Le Maire et sa famille se sont offerts quelques jours de vacances en Grèce, sur l’île d’Amorgos dans les Cyclades. Un séjour pendant lequel le candidat à la primaire LR de 2016 n’est pas passé inaperçu, mais pas pour de bonnes raison. Ainsi que le rapporte Le Journal du Dimanche, l’ancien ministre de l’Agriculture a été repéré par un Français qui s’est ensuite moqué de sa tenue vestimentaire sur Twitter. "Bruno Le Maire est ridicule avec sa veste alors que tout le monde est en tongs", a écrit cet inconnu. Une attaque qui n’a cependant pas atteint le candidat, lequel a confié cet été au Journal du Dimanche : "La notoriété est une composante du métier de politique. Elle est voulue, choisie, assumée".

5/ Il est "fier" d’avoir soutenu les défenseurs du mariage pour tous

En 2013, et alors que le mariage pour tous divisait la France, Bruno Le maire avait créé une polémique en affirmant lors d’un meeting du Sens Commun qu’il croyait "au mariage homosexuel". Sifflé par les personnes présentes dans la salle, le député de l’Eure avait ensuite expliqué que ces réactions lui avaient "permis d’éprouver (s)es convictions et de vivre ces moments forts où l’on coïncide avec soi-même". De leur côté, les cofondateurs du Sens Commun regrettaient ses propos : "s’énorgueillir d’avoir été hué par les membres de sa propre famille, voilà qui est attristant".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :