Le temps fait parfois mal les choses. Brigitte et Emmanuel Macron se sont lancés dans un projet dispendieux dont le timing tombe assez mal en pleine crise des gilets jaunes.

Brigitte et Emmanuel Macron : un projet tout en goût

C’est un gros projet qui leur tient à cœur mais dont la communication tombe plutôt maladroitement en plein milieu d’un mouvement social. Emmanuel et Brigitte Macron s’attèlent en ce moment à re-décorer une partie de l’Elysée, aini que s’en est confiée récemment la première dame au Monde. Vendredi, le quotidien du soir a en effet dévoilé un long article dans lequel l’ancienne professeure précise en quelques mots les ambitions : "épurer", "[faire] entrer la lumière", "[faire de l’Elysée] un lieu de dialogue".

Face à cette volonté de redonner du souffle au palais du 55 rue Faubourd Saint-Honoré, Brigitte Macron assure qu’ils n’ont pas oublié où ils sont : "L’Elysée n’est pas notre maison, c’est très clair dans notre tête. C’est une maison transitoire où nous ne sommes que de passage. Il faut que n’importe qui puisse s’y fondre. On ne veut pas typer les pièces ou la décoration".

Publicité
Publicité

Concrètement, il s'agit d'éviter les couleurs trop criarde, de mettre en avant l’art moderne et contemporain pour faire de l’Elysée un palais de son temps, mais aussi assurer un certain turn-over des œuvres d’art présentes. Au total, pas moins de 146 objets sont repartis à la conservation et 86 nouveaux sont arrivés depuis mai 2017.

Brigitte et Emmanuel Macron : un projet qui coûte beaucoup

Pour mener à bien cette rénovation, L’Elysée dispose d’une enveloppe du ministère de la Culture, 10,3 millions d’euros en 2017. Un budget sur lequel la Cour des comptes garde un œil. Depuis plusieurs années, elle alerte sur la nécessité "de mener les travaux de la conservation du patrimoine immobilier, au risque que celui-ci continue de se dégrader et que les coûts de sa restauration soient augmentés".

Entretenir les trésors de la République nécessite des fonds mais pas sûr que la question arrive à point nommé. Alors que le week-end a été marqué par de nouvelles manifestations de gilets jaunes et pas moins de 370 interpellations dans le cadre de violences à Paris, le prix de la moquette de la salle des Fêtes risque de faire tiquer. Pas moins de 600 000 euros seront ainsi consacrés à cet espace, dont rien que 300 000 pour la moquette. Pourtant, c'est dans cette pièce que se déroulent les grands dîners avec les chefs d'Etat étrangers et où sont investis les présidents français après leur élection. 

Bien conscient que la question du budget est hautement inflammable, l’Elysée explique qu’il s’agit aussi de donner des meilleures conditions de travail aux employés de la présidence. Elle met également en avant les ventes de produit dérivés qui auraient déjà rapportés plusieurs centaines de milleirs d’euros.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :