A l'approche des régionales, la majorité présidentielle cherche à renforcer ses positions ; notamment en Bretagne. La situation s'est largement complexifiée… après ce qui ressemblait pourtant à un bon démarrage.
Bretagne : la région qui pourrait embarrasser LaRem aux prochaines régionales ?Istock

"On ne va pas regarder passer les balles !", s'agace un proche du président dans les colonnes du Parisien, qui s'inquiète de la façon dont la Macronie gère certains de ses enjeux régionaux, à l'approche du prochain scrutin. Il craint, comme lors des précédentes municipales, une large défaite électorale.

Une région en particulier semble défier la majorité présidentielle.

C'est pour faire face à ses élus et son président, estampillé socialiste et en place depuis 2017, que La République en Marche travaille tant. Le président, semble-t-il, a même décidé d'en discuter avec les cadres de son parti à l'occasion du malheureux dîner qui s'est tenu le mercredi 16 décembre 2020 à l'Elysée. Le lendemain, Emmanuel Macron était testé positif au coronavirus Covid-19.

Cette région, indique Le Parisien, c'est la Bretagne

Et pour triompher en Bretagne, estiment les conseillers du chef de l'Etat, "il faut une liste, une liste la plus forte possible". D'autant plus après ce que nos confrères qualifient de "camouflet", en 2020. Et pour cause ! La situation semblait initialement très bien amorcée… et pourtant tout patine. Explications.

La Bretagne, une région qui résiste à LaRem ?

Plusieurs figures importantes du gouvernement ou de la majorité présidentielle peuvent théoriquement compter sur leurs relations politiques en Bretagne pour influencer le cours des choses, sur place. C'est le cas de Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale, mais aussi et surtout de Jean-Yves Le Drian, l'ancien président de la région, qu'il a laissé à l'un de ses proches en rejoignant le gouvernement après l'élection d'Emmanuel Macron. Problème ? C'est un socialiste.

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.