"Malgré toute cette affaire, je ne regrette rien". Voici ce qu'Alexandra de Taddeo a confié à la Brigade de répression de la délinquance à la personne. Lors de sa mise en examen, elle est longuement revenue sur sa relation avec l'ex-candidat à la mairie de Paris.
Affaire Griveaux : les étonnantes confidences d’Alexandra de Taddeo devant les policiers

Messages, rendez-vous, vidéos… Lors de son audition, l’ensemble de ces éléments ont été évoqués. Devant les policiers, Alexandra de Taddeo a en effet détaillé sa relation avec Benjamin Griveaux, après la diffusion illégale de vidéos intimes partagées avec elle.

Interrogé, le principal intéressé, a confirmé être l’auteur des vidéos. Il avoue en avoir partagé "entre cinq et six" avec l’étudiante. De son côté, la jeune femme, mise en examen pour "atteinte à la vie privée" et "diffusion sans l'accord de la personne d'un enregistrement à caractère sexuel", exclut toute vengeance personnelle, rapporte Le Parisien qui a pu avoir accès à la totalité des enregistrements. Quant à Piotr Pavlenski, l’activiste russe qui a diffusé les vidéos via son site Pornopolitique, il a également été mis en examen pour les mêmes faits. Il a été placé sous contrôle judiciaire.

Devant les policiers de la Brigade de répression de la délinquance à la personne, Alexandra de Taddeo est revenue sur ses rapports avec Benjamin Griveaux et l’artiste russe controversé, à l'origine de la chute de l’ex-candidat LREM à la mairie de Paris.

Alexandra de Taddeo : "Bien que je n'étais pas attirée par lui, nous avons eu un rapport sexuel"

Elle nie avoir été au courant que Pavlenski, son conjoint actuel, allait diffuser ces dites vidéos et précise n'avoir gardé "aucune animosité" vis-à-vis de l'homme politique."J'ai été en contact avec lui d'abord par les réseaux sociaux", détaille-t-elle lors de sa garde à vue. S’ils discutent selon ses dires en premier lieu via Instagram, ils échangent ensuite en privé sur Facebook. "Nous avons eu des propos de tout ordre, de l'humour, de son action politique mais rien d'intime", explique la jeune femme.

C’est à la suite d’une publication d’une photo de l’Opéra de Paris, en avril 2018, que Benjamin Griveaux lui a laissé entendre qu’il souhaitait aller plus loin :

"M. Griveaux m'a indiqué qu'il habitait dans ce quartier. Il m'a insinué que l'on pourrait se rencontrer chez lui […] Sa femme était en vacances."

Ce n’est par ailleurs qu’à la mi-mai, que leur relation, jusqu’alors virtuelle, devient physique : les deux amants se rencontrent une unique fois dans l'appartement d'Alexandra de Taddeo, situé dans le 16e arrondissement de Paris. Elle confirme aux enquêteurs avoir eu une relation sexuelle consentie avec Benjamin Griveaux. "Au cours de la discussion, il m'a embrassée et bien que je n'étais pas attirée par lui, nous avons eu un rapport sexuel consenti de ma part".

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !

Vidéo : Affaire Benjamin Griveaux : qui est Alexandra de Taddeo ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.