AFP
L'affaire Cahuzac a un nouveau rebondissement. L'ancien agent du Fisc, Rémy Garnier, a affirmé devant la commission d'enquête parlementaire l'existence d'une liste de virements provenant de laboratoires pharmaceutiques sur le compte suisse de l'ex-ministre du Budget. Ce sont les détectives privés engagés par sa femme, Patricia Cahuzac, qui auraient fourni ce document.

© AFPDeux détectives privés possèdent une liste sur laquelle figureraient les versements de laboratoires pharmaceutiques sur le compte "suisse" de Jérôme Cahuzac. Un ancien agent du fisc a en effet révélé l’existence du document à l’occasion de son témoignage devant la commission d’enquête parlementaire ce mercredi.

Publicité

Une rencontre en octobreRémy Garnier, ancien inspecteur des impôts du Sud-Ouest retraité, a expliqué avoir rencontré les détectives privés en octobre 2012 : Florent Pedebas et Alain Letellier. A la demande de l’épouse de l’ex-ministre -Patricia Cahuzac actuellement en instance de divorce- ils auraient enquêté sur l’existence d’un compte secret enregistré en Suisse.

Publicité

Interrogé par les parlementaires, Rémy Garnier a annoncé "qu’il a été question de 1,5 million d'euros". Les deux détectives auraient alors possédé alors parmi leurs documents "une liste de laboratoires qui auraient alimenté le fameux compte", a par ailleurs expliqué le retraité à la commission. Bien qu’aucun des noms des laboratoires n’aient été divulgué par les détectives, ces derniers pourraient être amenés à témoigner prochainement devant les parlementaires en charge de l’affaire.

Jérôme Cahuzac semble définitivement seul, ses plus grands soutiens lui ayant fait défaut comme par exemple le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.