La vérité a fini par éclater. Après avoir été déclaré "perdu" par Alexandre Benalla, son téléphone personnel a été minutieusement scruté par les enquêteurs. Les messages de l'Elysée qu'ils y ont découverts sont stupéfiants.
AFP

Mensonges à répétition, messages effacés… Certains points de l’affaire Benalla sont longtemps restés un mystère.

"Je l’ai perdu (…) Je ne l’ai plus (…) Je ne souhaite pas donner d’élément sur ce téléphone".

Interrogé par les policiers le 21 juillet dernier lors de sa première garde à vue, l’ex-chargé de mission d’Emmanuel Macron, leur ment ouvertement. En effet, dès le lendemain,des messages ont été émis et reçus sur ce même appareil personnel. Le destinataire n’est autre que le chef de cabinet de Brigitte Macron, comme le révèle ce lundi 29 juillet Le Monde.

Affaire Benalla : son téléphone personnel n’a jamais été perdu

Bien que resté introuvable, on apprend ainsi dans les colonnes du journal que les enquêteurs ont pu découvrir ce que cachait ce fameux téléphone "perdu" : "L’assertion de monsieur Benalla, le 21 juillet 2018 : "Cet appareil, je l’ai perdu", est fausse", ont-ils d’ailleurs conclu après avoir détecté des signes d’activité sur le mobile, au lendemain de la déclaration de perte.

La remise d’un message adressé le 2 mai 2018 à Alexis Kholer a particulièrement retenu leur attention. Discrètement entendu par l’Inspection générale de la police (IGPN), les 17 et 18 avril 2019, le secrétaire général de l’Élysée coopère et révèle alors le numéro de l’expéditeur : il s’agit du fameux “06” personnel de Benalla.

Le SMS, adressé selon Alexandre Benalla au chef de l’Etat dans la nuit du 1er au 2 mai 2018 via Telegram, a ensuite été transféré vers 9h du matin à Alexis Kholer.

En voici son contenu : “Monsieur le Président, hier après-midi j’ai été invité par la préfecture de police à observer de l’intérieur la manifestation du 1er-Mai, j’ai donc été équipé d’un casque et intégré à une équipe de policiers en civil et accompagné par un major de police. En fin d’après-midi nous nous sommes retrouvés place de la Contrescarpe, où la situation a plus que dégénéré, je ne me suis alors pas cantonné à mon rôle d’observateur (…) La scène assez violente a été filmée et même si on ne m’identifie pas très nettement je suis reconnaissable.Cette vidéo tourne actuellement sur les réseaux sociaux. Alexandre.”

Vidéo : "Tu vas les bouffer" : l'enregistrement d'Alexandre Benalla révélé par Mediapart

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.