Vous avez prévu d'investir ? C'est une bonne façon de s'enrichir et de diversifier son patrimoine. Mais attention ! Ne vous fiez pas aux seuls taux de rendement qu'annoncent certains établissements…
Placements : à partir de quel rendement faut-il s'inquiéter ?Istock

Peut-être faites vous partie de ces épargnants qui adorent le Livret A ? Cela n’aurait rien de très étonnant : il s’agit en effet du placement préféré des Françaises et des Français. Rares sont ceux qui n’ont pas souscrit à ce contrat réglementé… dont le taux d’intérêt n’est pourtant pas particulièrement attractif, rappelle Ouest France. Ce dernier s’élève tout juste à 0,50% net, ce qui ne lui permet pas - en l’état actuel des choses, au moins - de protéger le pouvoir d’achat des investisseurs. Et pour cause ! Du fait de l’inflation, son rendement réel est désormais négatif. Plus inquiétant encore : cette situation pourrait durer, poursuivent nos confrères.

Tout ceci n’est pas sans rappeler qu’au moment de choisir où placer son argent, il faut être extrêmement vigilant et faire attention aux taux de rendements annoncés. Sur ce type de contrats très spécifiques, les risques de surprise sont quasiment non-existants. Mais ce n’est pas toujours le cas, souligne l’avocat fiscaliste Thomas Carbonnier, contacté par la rédaction. Il ne faut d’ailleurs pas, rappelle-t-il, se focaliser sur les seuls taux bas, qui sont plus rares. Et pour cause ! Ils sont souvent assez peu attirants pour les épargnants.

Épargne : à partir de quel genre de taux faut-il craindre une arnaque ?

Dans certains cas, c’est un taux trop élevé qui devrait mettre la puce à l’oreille de l’épargnant. Parfois, il peut même être révélateur d’escroquerie. "Sans parler d’arnaque, je pense qu’il est important d’évoquer certaines des pratiques commerciales des banques. Elles n’ont rien d’illégales, mais parfois elles peuvent s’avérer difficile à comprendre pour de nouveaux épargnants", note le spécialiste.

Il fait référence au choix de certains établissements bancaires de ne préciser des modalités essentielles que "dans les petites lignes à la fin". "Parfois, certaines banques annoncent des rendements annuels assez élevés, qu’il faut ramener au prorata de la période précisée. Ainsi, un produit d’épargne profite d’un taux de 5% annuel… pendant 15 jours par an. Le reste du temps, il est à 1%, par exemple. Au final, il n’est donc pas aussi rentable qu’espéré, mais c’est tout à fait autorisé", détaille l’associé du cabinet EQUITY AVOCATS. "Il faut être extrêmement vigilant et bien lire tout le contrat", insiste-t-il encore.

Même ordre d’idée : méfiez-vous aussi de l’obligataire de haut rendement. 

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.