En 2022, l'assurance-vie s'accorde un relooking ! Faut-il s'en méfier ou, au contraire, s'agit-il, d'une bonne nouvelle ? Petit récapitulatif des éléments les plus importants.
Assurance-vie : tout ce qui change pour votre épargne, en 2022Istock

L’assurance-vie change. En 2022, le placement préféré des Françaises et des Français s’offre en effet un petit coup de jeune, informe le journal spécialisé Le Revenu sur son site. Pour tous les épargnants ayant un jour ouvert un pareil contrat, cela implique deux changements de taille, lesquels auront des répercussions immédiates sur les finances des investisseurs concernés.

Premier changement de taille : il sera désormais possible de transférer les contrats âgés vers des modèles plus récents, comme le contrat eurocroissance. Avantage important, il sera toujours possible de conserver l’antériorité fiscale du précédent contrat. Reste à savoir, toutefois, ce à quoi correspondent ces fameux fonds eurocroissance ? Il s’agit de fonds qui promettent "des rendements plus élevés qu’un fonds en euro", "proche des performances des supports en unités de compte", explique AG2R La Mondiale. Comme le fonds en euro, il offre aussi "une garantie de récupération de l’épargne investie initialement". 

En somme, opter pour le fonds eurocroissance c’est être prêt(e) à placer son argent sur des actifs plus risqués et plus diversifiés, avec tout ce que cela implique en termes de rendement. 

Assurance-vie : quels autres changements pour 2022 ?

Autre évolution prévue pour 2022 : l’obligation pour les assureurs de proposer, pour tout contrat d’assurance-vie multisupport, au moins un fonds solidaire dans leur gamme d’unités de compte. Il leur faut aussi proposer un fonds Investissement socialement responsable (ISR) et un fonds labellisé Greenfin, autrefois appelé label TEEC. Tous sont dédiés au financement de la transition énergétique, rappelle Le Revenu.

Capital précise également que comme le pévoit omme prévu par la loi Pacte de 2019, les contrats conclus à compter du 1er janvier 2022 devront intégrer au moins une unité de compte (UC) solidaire. Charlotte Thameur, directrice conseil chez Yomoni, rappelle qu'il s'agit d'une obligation dont la mise en place a été progressive. En effet, depuis le 1er janvier 2020, "il est obligatoire d’inclure des fonds ISR (pour investissement socialement responsable, NDLR) dans les contrats d’assurance vieb". Ce qui change, c'est qu'à partir du 1er janvier 2022, l’obligation portera sur la présence de "fonds solidaires mis à disposition des investisseurs chez chaque assureur qui propose de l’assurance vie". Ces assureurs devront en outre proposer au moins une unité de compte labellisée Greenfin (finance verte), une unité de compte labellisée ISR et une UC solidaire dans leur contrat.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.