Interrogée par Léa Salamé pour le podcast "Femmes puissantes" de France Inter, Line Renaud s'est épanchée sur sa rivalité avec Edith Piaf. Une artiste qu'elle qualifie de "très méchante" et qui aurait pu ruiner sa carrière.
Line Renaud : comment Edith Piaf a nui à sa carrière© Marechal Aurore / ABACAabacapress

Il y a des rancœurs qui ne s'oublient pas. Pour Line Renaud, il s'agit de sa rivalité avec la chanteuse, considérée dans le monde entier comme la plus grande voix française : Edith Piaf.

Tout l'été, Léa Salamé propose le podcast Femmes puissantes pour France Inter. À cette occasion, la journaliste s'est entretenue en toute intimité avec l'artiste de 93 ans. Riche d'une carrière de plus de 70 ans en tant que chanteuse, meneuse de revue, actrice, vice-présidente du Sidaction, Line Renaud a toute sa place au micro de la compagne de Raphaël Glucksmann. Si elle est revenue sur son parcours, ses succès et ses difficultés, l'interprète de Ma cabane au Canada n'a pas manqué de tacler celle que l'on surnomme La môme.

"Alors Edith Piaf, qu'est-ce qu'elle vous a fait Edith Piaf ?", a commencé par demander Léa Salamé. "En tout cas moi je lui avais rien fait", s'est empressée de répondre avec ironie la grande amie de Muriel Robin et Dany Boon avant de révéler que si elle a choisi de faire carrière aux États-Unis, c'est à cause de l'interprète du titre La vie en rose. "Je chantais au Moulin-Rouge tous les soirs, j'étais engagé pour quatre mois et puis là Bob Hope était dans la salle et, la veille de ce jour où je rencontre Bob Hope, le directeur artistique de chez Pathé Marconi me dit : 'Il faut que t'arrête de chanter pendant au moins un an.' J'avais tous les succès actuels, les disques se vendaient, se vendaient", s'est souvenue la nonagénaire. "Et c'est Edith Piaf qui avait demandé pour que vous arrêtiez de chanter ?", a alors questionné la célèbre journaliste. Une interrogation à laquelle la vice-présidente du Sidaction a répondu par l'affirmative.

Edith Piaf "très méchante"

Mais celle qui s'est illustrée à Las Vegas, où elle s'est liée d'amitié avec Franck Sinatra et Elvis Presley, ne s'est pas arrêtée là, n'hésitant pas à entacher la mémoire d'Edith Piaf au passage. Une artiste qu'elle qualifie de "très méchante", notamment envers les autres femmes desquelles elle aurait été extrêmement jalouse. "Juliette Gréco pourrait vous en raconter des montagnes sur la méchanceté de Piaf", a ajouté Line Renaud ; affirmant ne pas avoir été la seule artiste à qui l'interprète de Non, je ne regrette rien a mis des bâtons dans les roues. 

"Elle était une femme puissante sur les hommes. Elle avait une revanche à prendre sur la vie et donc sa revanche, c'était les hommes. Ils sont tous, les uns derrière les autres, dans le lit d'Edith Piaf. Et donc, elle détestait les femmes plus jeunes. En plus, à l'époque en 1954, vous savez les carrières d'artistes, ça monte ça descend. Elle n'avait pas de succès de disque depuis longtemps", a conclu la mère d'adoption de Dany Boon pour tenter d'expliquer les fourberies de La môme. 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.