Vous projetez d'avoir un enfant ? Découvrez comment choisir votre mutuelle afin de bénéficier de remboursements adaptés à la maternité.
©iStockIstock

Mutuelle et maternité : comment ça marche ?

Publicité

Lors d’une grossesse, l’Assurance Maladie assume une partie des dépenses de santé (échographies, consultations gynécologiques, etc.) liées au suivi de la future maman. En France, une femme enceinte est ainsi invitée à réaliser différents examens obligatoires, dont le coût est donc pris en charge (à 100 % dans la plupart des cas) par la Sécurité sociale grâce, notamment, à la pratique du tiers payant. Dans certaines situations, il arrive toutefois que les remboursements de l’Assurance Maladie ne couvrent pas l’intégralité des dépenses de santé. C’est le cas, par exemple, lors d’examens non obligatoires, lors de la facturation de dépassements d’honoraires, voire lors des frais de confort pour le séjour à la maternité. Pour éviter que ces dépenses non couvertes par l’Assurance Maladie ne restent à votre charge, il est vivement conseillé de souscrire une mutuelle maternité, ou mutuelle grossesse.

Publicité

Bien choisir sa mutuelle maternité pour être bien remboursée

La plupart des mutuelles proposent aujourd’hui des prestations « maternité » similaires. Pour choisir la meilleure, comparez le niveau de remboursement proposé par chaque mutuelle ainsi que les prestations (forfait accouchement, etc.). Pensez également à vous renseigner sur l’existence d’une prime de naissance versée par la mutuelle, une somme qui peut parfois faire la différence entre deux mutuelles maternité comparables.