21 mai 2024. Canicules cet été : les dernières prévisionsIllustrationIstock
Le printemps 2024 est marqué par une météo très mitigée et perturbée. Dans ce contexte, des épisodes caniculaires auront-ils lieu malgré tout cet été ? Voici les dernières prévisions de La Chaine Météo.
Sommaire

Pluie, nuage, soleil, puis encore de la pluie. Tel est le ressenti des Français de ce printemps 2024, avec une pluviométrie localement très élevée. À ce stade, on pourrait avoir du mal à croire que des fortes chaleurs risquent de s'abattre sur l'Hexagone cet été, et pourtant, le scénario se profile bel et bien. 

Avant d'aborder les dernières prévisions de La Chaine Météo sur les fortes chaleurs prévues pendant la saison estivale, Planet vous propose un retour sur les dernières inondations en date, ayant eu lieu en Moselle. À Sarreguemines notamment, le niveau des cours d'eau a débordé le 17 mai dernier, nécessitant des opérations d'évacuations par bateau pour les habitants sinistrés.

Des inondations inédites pour ce printemps 2024

Nous avons interrogé Aline Goujon, habitante de Sarreguemines, commune de plus de 21 000 habitants. Elle a suivi la situation depuis son lieu de travail, situé à quelques dizaines de minutes de chez elle : "c'était très stressant et très impressionnant les quantités d'eau qui tombaient (...) certaines routes étaient impraticables".

Heureusement pour Aline, sa maison, située en hauteur de ville, a été épargnée : "arrivée à la maison, c'était un grand soulagement de voir qu'il n'y avait pas d'eau chez moi.". Mais sur place, tout le monde n'a pas eu cette même chance : "ma collègue a dû héberger ses beaux-parents" déplore-t-elle. Une situation anxiogène, qui s'est répétée à de multiples reprises ces dernières semaines dans plusieurs départements français. Quant à l'été qui se profile, celui-ci pourrait être plus chaud que la normale. Voici les premières prévisions. 

65 % de chance que l'été 2024 soit plus chaud que la normale

Vidéo du jour

Selon l'un des météorologue de La Chaine Météo, la probabilité que l'été 2024 dépasse les moyennes de la saison est évaluée à 65 %. Pour aboutir à ce pourcentage, le spécialiste a analysé des données recueillies depuis 2000. Par ailleurs, la période la plus critique pourrait être comprise entre le 12 juillet et le 8 août. Ces 3 semaines représentent à elles seules 50 % des épisodes de très fortes chaleurs depuis 1947.

La période des Jeux olympiques de Paris, qui s'étend du 26 juillet au 8 septembre, en incluant les jeux paralympiques, risque donc de connaître au moins un épisode de forte chaleur. Néanmoins, des valeurs plus chaudes que la normale ne signifient pas systématiquement une canicule. 

"Un risque limité de canicule" cet été 

Toujours selon La Chaine Météo, l'été 2024 pourrait connaitre des écarts de températures compris entre +0,5°C et +1,5°C. La perspective d'une nouvelle canicule, bien que relativement restreinte, reste envisageable : "la fourchette actuelle envisagée par les différentes modélisations nous placerait donc dans un risque limité de canicule", est-il indiqué dans l'article du spécialiste. 

L'été risque donc d'être chaud, donc, mais sans phénomène aggravant a priori. En attendant les beaux jours et les chaleurs estivales, les Français vont devoir faire preuve de patience, avec un temps qui devrait rester instable au moins jusqu'à début juin, informe Keraunos, l'observatoire des orages et des tornades sur le réseau social X.