Le papier aluminium est présent dans la plupart des cuisines françaises. Pratique, économique, on peut lui trouver 1001 usages. Pourtant, son utilisation prolongée pourrait être dangereux pour notre santé. Voici 6 astuces pour réussir à faire sans.

Qui peut affirmer ne pas avoir un rouleau de papier aluminium dans sa cuisine ? Il est utilisé tout le temps : pour conserver n’importe quels aliments, couvrir nos plats mais aussi pour la cuisson en papillote par exemple. 

Sous sa forme papier ou non, l’aluminium est partout dans notre cuisine. Dans nos boites de conserves, dans des emballages alimentaires, dans nos ustensiles, mais aussi dans nos aliments et même dans l’eau du robinet. Pourtant, nombreux sont les scientifiques à vivement déconseiller l’usage de cet élément aussi bien pour cuisiner que pour conserver nos aliments. 

L’aluminium, un risque pour la santé 

L’aluminium est aussi présent que déconseillé dans notre cuisine. La cause ? Un risque pour notre santé. "Les effets toxiques de l’aluminium portent essentiellement sur le système nerveux central (encéphalopathies, troubles psychomoteurs) et sur le tissu osseux", rapporte l’ANSES, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation. Pas de panique ! Ces effets cliniques n’ont jamais été constatés “dans la population générale, exposée à travers l’alimentation courante”,  précise l’ANSES. Si les connaissances sur les risques liés à la consommation d'aluminium sont encore assez faibles, l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA) a fixé une sorte de limite : un apport tolérable hebdomadaire d'aluminium dans la nourriture à 1 mg /kg en poids corporel par semaine. 

La deuxième étude de l’alimentation totale de l’ANSES a estimé "l’exposition moyenne de la population française à l’aluminium". Elle est de “0,28 mg/kg pc/semaine chez les adultes et 0,42 mg/kg pc/semaine chez les enfants (de 3 à 17 ans)”, soit bien en dessous de la limite fixée par l’agence européenne. 

L’un des comportements les plus risqués serait l’utilisation de papier aluminium pour la cuisson de certains aliments. L'EFSA affirme qu'"en présence d'acides et de sels, l'utilisation de poêles, de bols et de feuilles en aluminium avec des produits comme la compote de pomme, la rhubarbe, la tomate ou le hareng peut augmenter la concentration d'aluminium dans la nourriture", relate la cellule Check News de Libération

1. L'emballage en cire d'abeille

1/6
1. L'emballage en cire d'abeille

Fait à partir d'un tissu en coton léger et enduit de cire d'abeille, il est une alternative au papier aluminium parfaitement saine, aussi bien pour vous que pour la planète. Il vous servira à conserver vos aliments.

2. Les sacs réutilisables en plastique

2/6
2. Les sacs réutilisables en plastique

Cette alternative vous permettra de limiter au maximums vos déchets. Ces sac réutilisables sont très pratique pour la conservation de vos aliments mais aussi pour transporter votre sandwich par exemple. C'est bien plus sain que de l'emballer dans de l'aluminium.

3. Les boites de conservations en verre

3/6
3. Les boites de conservations en verre

Les boites de conservation auront un double objectif : vous permettre de mieux préserver vos restes, mais aussi de remplacer la feuille d'aluminium que vous posiez simplement sur votre assiette avant de la laisser au frigo. En plus c'est écologique ! 

Voir la suite du diaporama

4. Les bocaux en verre

4/6
4. Les bocaux en verre

Comme les boites de conservation en verre, les bocaux vous évitent d'utiliser de l'aluminium et sont très partiques pour stocker vos restes de purée, soupe, compote etc.. Là où ils sont encore plus avantageux et plus écologiques que les boites, c'est que vous n'aurez plus besoin de les acheter ! Vous pourrez récupérer et laver ceux de vos aliments achetés en bocaux. 

5. Le papier cuisson

5/6
5. Le papier cuisson

Bien entendu, l'aluminium ne sert pas qu'à conserver les aliments. Il est aussi trop souvent utilisé pour la cuisson. Si vous souhaitez une alernatique au papier aluminium pour faire de délicieux saumons en papillotes par exemple, utilisez du papier cusisson non traité et non blanchi. 

6. Des feuilles naturelles

6/6
6. Des feuilles naturelles

Pour une aternative naturelle au papier aluminium et au papier sulfirisé pour vos cuissons, tournez vous vers les feuilles naturelles comme les feuilles de chou, de blette, de salade ou encore de bananier. En plus d'être écologiques, elles sont toutes comestibles !