Guêpes : 9 très mauvais réflexes en essayant de détruire le nid
La destruction d'un nid de guêpes n'a rien d'une mince affaire. Mal menée, l'opération peut même s'avérer dangereuse. Retour sur ces mauvais choix qui pourraient vous coûter bien plus que quelques piqûres.

Ils ont de quoi filer le bourdon. Cet été, les guêpes et les frelons sont de sortie, du fait d’un hiver particulièrement clément et de chaleurs précoces pendant le printemps. Certains, comme c’est le cas du frelon asiatique, peuvent d’ailleurs s’avérer particulièrement agressifs en plus de représenter un véritable fléau pour les apiculteurs. “Il suffit de s’approcher un peu du nid et ils attaquent”, confirme en effet un employé de l’entreprise d’extermination ADN 41, interrogé par le quotidien régional La Nouvelle République. Il importe aussi de rappeler que certaines espèces ont tendance à ériger plusieurs nids, dont certains ne visent qu’à accueillir de futures reines fondatrices. Ne pas les détruire, c’est prendre le risque d’une nouvelle invasion l’année suivante.

Attention toutefois, poursuit le quotidien : certaines espèces de guêpes et de frelons ne doivent idéalement pas être tuées. C’est le cas de races d’insectes natives d’Europe, peut-on lire. “Ils sont utiles, il ne faut pas les éliminer systématiquement mais seulement quand ils présentent un danger”, indique ainsi l’un des experts interrogés par nos confrères. Si toutefois vous faites face à une véritable ruée de guêpes, il peut être tentant de se débarrasser du nid par soi-même. Attention, dans ce cas, à ne pas commettre l’une ou l’autre des 9 erreurs recensées en conclusion de cet article.

Guêpes : quel est leur rôle dans l’écosystème ?

A bien des égards, informe le site spécialisé Moustique.be, les guêpes constituent un “bienfait pour l’écosystème”. Elles nettoient en effet l’environnement et le protègent des moustiques, des mouches et des pucerons. 

"Une guêpe peut tuer 1,5 insecte tous les heures  et un nid tue donc 80.000 insectes en 24h. Cela se passe lors de la période estivale où la colonie est en phase de multiplication importante, où il y a beaucoup de jeunes larves qui sont nées et qu’il faut donc nourrir. On peut tout à fait imaginer 5.000 insectes mis à mort par heure par une colonie de guêpes", indique ainsi François Verheggen, entomologiste à l’université de Liège, qui rappelle aussi que les guêpes ne sont généralement pas assez nombreuses pour mettre à mal la population globale de leurs proies. Elles ont également un rôle pollinisateur.

1 - Ne vous attaquez pas au nid avec un bâton ou une batte de baseball

1/9
1 - Ne vous attaquez pas au nid avec un bâton ou une batte de baseball

S’attaquer à un nid de guêpes à l’aide d’un bâton ou d’une batte de baseball, ce n’est pas faire preuve de bravoure : c’est faire preuve d’inconséquence. Une telle décision est dangereuse en cela, explique le site spécialisé dans l’extermination d’insectes et de nuisibles Rentokill, que c’est s’exposer à la fureur des guêpes sans parvenir à les déranger assez pour qu’elles ne partent.

2 - Evitez les spray anti-guêpes fait maison

2/9
2 - Evitez les spray anti-guêpes fait maison

De la même façon, il n’est pas recommandé de fabriquer soi-même un spray anti-guêpes : la plupart du temps, ces derniers comprennent de la pyréthrinoïde, une substance qui excite ces insectes. A moins d’avoir une combinaison intégrale pour chaque membre de la famille, l’opération risque de s’avérer dangereuse. Mêmes les bombes d’insecticides se montrent généralement inutiles, puisqu’elles ne pénètrent pas dans le nid.

3 - N’essayez pas de noyer le nid (surtout s’il est installé dans votre grenier)

3/9
3 - N’essayez pas de noyer le nid (surtout s’il est installé dans votre grenier)

Noyer un nid n’est pas non plus une bonne solution, particulièrement quand celui-ci est installé à l' intérieur de la maison. Certains procèdent à l’aide d’un tuyau d’arrosage ou à l’aide d’un mélange d’eau et de savon/liquide vaisselle, mais c’est surtout l’assurance d’occasionner un important dégât des eaux sur votre plancher en plus de vous exposer à des piqûres.

4 - Ne surtout pas mettre le feu au nid

4/9
4 - Ne surtout pas mettre le feu au nid

Ne mettez pas le feu au nid ! D’une part parce que toutes les guêpes ne mourront pas et reviendront ensuite s’installer, ensuite parce que c’est donc mécaniquement s’exposer à des piqûres. Finalement, parce que le nid est hautement inflammable, vous risquez de déclencher un incendie et potentiellement de mettre le feu à votre habitation.

Voir la suite du diaporama

5 - Ne pas jeter le nid dans un endroit chaud après avoir “tué” les guêpes

5/9
5 - Ne pas jeter le nid dans un endroit chaud après avoir “tué” les guêpes

Jeter le nid, après avoir supposément tué les guêpes, dans un endroit chaud est une mauvaise idée indique Ouest-France. Et pour cause : certains insectes en apparence morts pourraient recouvrer suffisamment de force pour piquer de nouveau.

6 - Ne pas s’approcher du nid en journée

6/9
6 - Ne pas s’approcher du nid en journée

D’une façon générale et sauf à porter des protections, il est recommandé de ne pas s’approcher d’un nid de guêpes en pleine journée : c’est à ce moment-là que les insectes sont actifs et c’est donc s’exposer à des piqûres.

7 - Ne pas gesticuler devant le nid ou des guêpes

7/9
7 - Ne pas gesticuler devant le nid ou des guêpes

Dans la mesure du possible, ne gesticulez pas devant des guêpes. Vous ne feriez que les exciter inutilement.

8 - Ne pas braquer de lumière forte sur le nid

8/9
8 - Ne pas braquer de lumière forte sur le nid

Braquer un faisceau lumineux sur un nid de guêpes, c’est prendre le risque d’en réveiller les occupants… et donc s’exposer à leur potentiel courroux. Si vous le pouvez, procéder différemment pour détruire le nid.

9 - Ne pas appeler les pompiers

9/9
9 - Ne pas appeler les pompiers

D’une façon générale, rappelle Ouest-France, il est recommandé de n’appeler les pompiers qu’en dernier recours. Joignez plutôt un professionnel.