Aoûtats : 6 astuces pour les faire disparaître de votre jardin
Malgré sa petite taille, l'aoûtat peut infliger des piqûres très irritantes. Voici quelques techniques pour les éliminer de votre pelouse.

Le diaporama indique quelques astuces et techniques permettant de lutter contre la prolifération des aoûtats dans votre jardin.

 Après un bon et copieux repas d'été, rien ne vaut une agréable sieste à l'ombre d'un grand arbre. Un petit parasite pourrait cependant venir troubler ce petit moment de bonheur. Son nom : l'aoûtat. 

Appartenant à la famille des acariens, cet insecte rôde parfois dans votre jardin. Grâce à sa taille minuscule et sa grande agilité, il est tout à fait capable de se glisser entre vos vêtements. Lorsqu'il mord sa victime, le Trombicula autumnalis, de son nom scientifique, provoque grâce sa salive "d'intenses réactions cutanées et d'horribles démangeaisons", prévient Maison Brico.com, blog d'astuces pour le jardin. 

Au-delà de vous infliger des boutons qui vont vous gratter des jours durant, l'aoûtat peut également être le vecteur de la maladie de Lyme. Si vous souhaitez profiter de votre jardin et du beau temps, quelques précautions s'imposent donc d'emblée. "Fermez hermétiquement tous les vêtements", conseille le magazine de bricolage System D. Cela évitera que l'aoûtat ne court sous vos habits. Dans la mesure du possible, ne passez pas par les hautes herbes. Si cela est nécessaire, mettez des bottes et protégez au maximum votre peau. 

Aoûtat : comment faire pour les repousser ?

Dès lors que vous apercevez l'ombre d'un acarien, débarrassez- vous immédiatement de vos vêtements et lavez-les comme il se doit. Prenez également une douche afin de faire disparaître la menace. En cas de piqûre, appliquez un pansement sur la plaie demeure une bonne idée. Cela vous évitera de la gratter. 

Pour ne pas ressentir cette désagréable sensation de démangeaisons, la meilleure solution reste tout de même de ne jamais croiser la route de l'aoûtat. Consultez notre diaporama afin de découvrir les astuces permettant de vous débarrasser de ce microscopique nuisible. 

Eloigner les petits mammifères

1/7
Eloigner les petits mammifères

Comme l'indique le magazine System D"les reptiles, amphibiens, petits mammifères constituent des hôtes de choix" pour les aoûtats. Cet insecte se nourrit en effet des tissus se trouvant sous la peau des animaux. Evitez donc d'attirer les rongeurs ou les grenouilles. 

Tondez bien votre pelouse

2/7
Tondez bien votre pelouse

Un jardin bien entretenu est l'une des meilleures défenses face aux aoûtats. Ces minuscules larves auront ainsi moins d'endroits où se cacher. Gardez un gazon bien ras et coupez les herbes hautes. 

Utilisez des répulsifs naturels

3/7
Utilisez des répulsifs naturels

Pour faire face aux aoûtats, pourquoi ne pas agir de manière 100% écologique et naturelle ? D'après le site Maison Brico, les plantes dégageant une forte odeur serait efficace contre la prolifération des aoûtats. Selon vos goûts, vous pourrez opter pour "la menthe, la citronnelle" ou encore "la mélisse". 

La terre de diatomée

4/7
La terre de diatomée

Les spécialistes du ménage connaissent les nombreuses vertus de ce produit. Cette poudre doit tout de même être utilisée avec parcimonie, elle agit en effet comme insecticide sur de nombreuses espèces, y compris celles qui ne sont pas nuisibles. 

Voir la suite du diaporama

Arroser votre jardin

5/7
Arroser votre jardin

Ces minuscules créatures ont horreur de l'eau. Un bon coup d'arrosage devrait donc les déloger. Veillez tout de même à ne pas trop faire de gaspillage en innondant tout votre espace vert. Concentrez vos efforts sur les zones les plus envahies. 

Surveillez vos animaux de compagnie

6/7
Surveillez vos animaux de compagnie

Chiens et chats peuvent être attaqués par les aoûtats. Vérifiez donc qu'aucune larve n'est parvenu à se glisser sous leurs poils. Si tel est le cas, utilisez des produits trouvables en animalerie.

Les produits chimiques

7/7

Afin de débarasser votre pelouse des aoûtats y ayant élu domicile, il est enfin possible de se procurer des répulsifs chimiques. Les solutions " à base de diethyltoluamide (DEET)" se révèleront notamment très efficace, selon System D. N'hésitez pas à demander conseil à professionnel avant de vous lancer.