Depuis l'affaire Christian Quesada, la production des 12 coups de midi envisage de procéder à des changements lors du recrutement des candidats.
© TF1

La production des 12 coups de midi ne compte plus rien laisser passer

Christian Quesada, recordman de l'émission Les 12 coups de midi,  a été écroué le 27 mars dernier pour "détention et diffusion d'images pédopornographiques" et "corruption de mineur". Depuis, de nombreuses révélations concernant les lourds antécédents judiciaires du champion du jeu de TF1 ont fait surface. 

Selon les informations du Parisien, Christian Quesada avait déjà été impliqué pour "des faits similaires en 2001, 2003 et 2009 et condamné à deux peines de prison avec sursis". Autre détail douteux, un membre de l'équipe des 12 coups de midi révèle qu'EndemolShine France, société productrice du jeu, était au courant de l'existence d'un blog sur lequel il postait des photos de "très jeunes actrices".  Mal à l'aise, la production aurait alors exigé au champion de fermer son blog.

Publicité
Publicité

Face à cette dernière révélation, la production des 12 coups de midi a été pointée du doigt pour sa négligence. Contactée par Télé-Loisirs, elle serait déjà en train de réfléchir à "d’autres règles de recrutement pour éviter une nouvelle affaire". "Prendre toutes les précautions pour que ça n'arrive plus. (...) Si j'avais eu le moindre soupçon, je faisais tout arrêter moi-même", a assuré avec fermeté Jean-Luc Reichmann lors de son passage dans l'émission C à vous le 15 avril dernier.