L'autorité de la concurrence publie un rapport qui dénonce la "rente autoroutière" des sept entreprises concessionnaires d'autoroutes en France.
© Getty / Illustration

Ce n’est pas la première fois qu’elles sont dans le viseur de l’Autorité de la concurrence. Dans un rapport dénonçant la "rente autoroutière" dévoilé par Les Echos, l’institution mandatée par la commission des finances de l’Assemblée nationale préconise une modification du "mécanisme actuel d’indexation des péages sur l’inflation". En clair, l’Autorité de la concurrence suggère de revoir les tarifs en fonction de la fréquentation.

Lire aussi : Suspension de permis requis contre quinze des membres d’un groupe anti-radars

"Une rentabilité nette exceptionnelle"

Selon le rapport cité par Les Echos, les sept sociétés concessionnaires d’autoroutes "affichent toutes une rentabilité nette exceptionnelle, comprise entre 20% et 24%, nourrie par l’augmentation continue des tarifs des péages". En outre, l’institution considère que "cette rentabilité n’apparaît justifiée ni par leurs coûts ni par les risques auxquels elles sont exposées".

L’autorité de la concurrence formule donc 13 recommandations pour limiter cette rente qui se fait sur le dos des automobilistes. Parmi celles-ci, la révision du mécanisme d’indexation des tarifs au profit d’une formule intégrant l’évolution du trafic. Autre recommandation phare : "inclure dans les concessions une obligation de réinvestissements partiels des bénéfices, ainsi qu’un partage de ceux-ci avec l’État" précise le quotidien économique.

 > Vidéo sur le même thème : j ugés pour avoir communiqué la localisation de radars sur Facebook

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.