Salariés du secteur privé, retrouvez toutes les informations utiles pour comprendre votre retraite. Âge de départ, durée d’assurance, exceptions... Il n’est jamais trop tôt pour s’informer !

L’âge légal de départ correspond à l’âge minimum pour obtenir une retraite. Il est aujourd’hui de 62 ans. A cet âge, vous avez le droit de partir à la retraite, mais ce n’est pas une obligation pour autant ! Plusieurs choix s’offrent à vous en fonction de votre situation, mais aussi du montant de retraite que vous pouvez et souhaitez obtenir. En effet, en partant à 62 ans, vous ne bénéficierez pas forcément d’une retraite calculée au taux maximum. Pour ce faire, vous devez réunir un nombre minimal de trimestres. Combien ? Tout dépend de votre année de naissance. Par exemple, si vous êtes né entre 1955 et 1957, vous devez réunir 166 trimestres. Si, à 62 ans, il vous en manque, vous pouvez soit partir avec une décote - c’est-à-dire une réduction définitive de votre retraite - soit attendre d’avoir réuni ces trimestres manquants. Autre possibilité : attendre l’âge auquel votre retraite est calculée automatiquement au taux maximum, entre 65 et 67 ans selon votre année de naissance.

Bénéficier d’une surcote

Vous réunissez les conditions pour bénéficier du taux maximum mais vous souhaitez continuer à travailler et ainsi augmenter le montant de votre retraite ? Vous pouvez très bien choisir de poursuivre votre activité. Vous bénéficierez d’une surcote : votre retraite sera majorée de 1,25 % par trimestre supplémentaire travaillé. À cette retraite de base viendra s’ajouter la retraite complémentaire obligatoire (de l’Agirc-Arrco ou de l’Ircantec), qui vous versera un complément de revenus obtenu par la conversion de vos points accumulés chaque mois sur votre salaire.

Des exceptions à noter

Dans certains cas très spécifiques, il est possible de partir avant 62 ans. Si vous bénéficiez d’un compte professionnel de prévention et que vous avez cumulé assez de points, vous pouvez avancer votre départ de 2 ans maximum. De même, si vous avez commencé à travailler avant 20 ans ou si vous avez travaillé en étant handicapé, vous pouvez, sous certaines conditions, partir à la retraite avant d’avoir atteint 62 ans. Autre précision : contrairement à une idée reçue, être parent ne permet pas de départ anticipé, mais peut vous permettre d’obtenir des trimestres supplémentaires et une majoration de 10 % de votre retraite.

Préparer votre départ

Publicité
Sachez qu’aucune retraite n’est attribuée automatiquement. Vous devez en faire la demande 6 à 4 mois avant votre départ. Dans tous les cas, mieux vaut s’y intéresser plusieurs années avant votre départ théorique à la retraite. A partir de 55 ans, faites régulièrement le point sur votre situation et ne prenez aucune décision avant d’avoir étudié toutes les possibilités qui s’offrent à vous. Vous aurez ainsi toutes les clés en main pour déterminer si vous souhaitez prendre votre retraite le plus tôt possible ou poursuivre une activité professionnelle au-delà de votre âge légal.

Pour en savoir plus, connectez-vous sur www.lassuranceretraite.fr
Lien de redirection : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/salaries

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet