A quel âge partir à la retraite ? ©Getty Images
Âge légal, retraite à taux plein, départs anticipés... En partenariat avec l'Assurance retraite, Planet.fr fait le point sur tout ce qu'il faut savoir sur le départ à la retraite.
Sommaire

Il est parfois difficile de savoir à quel âge il est possible de partir à la retraite et quand celle-ci sera versée à taux plein. Voici les règles à connaître pour ne pas se tromper.

Âge légal de départ

Avant tout, il faut retenir que l’âge minimum pour pouvoir partir à la retraite (on parle "d’âge légal") est de 62 ans pour les personnes nées à partir de 1955. Et cet âge varie entre 60 et 62 ans pour les personnes nées avant 1955.

Pour connaître votre âge légal de départ et le nombre de trimestres que vous devrez cumuler pour le taux plein, vous pouvez utiliser la calculette d’âge mise en ligne par l’Assurance retraite.

Votre retraite de base est complétée par une retraite complémentaire. Il est important de vous renseigner aussi sur les conditions d'obtention de cette partie de votre retraite, d'autant plus que des évolutions sont prévues pour les personnes nées à partir de 1957 et partant à compter de 2019. Un accord prévoit en effet pour elle un dispositif de majoration/minoration dans certaines conditions

La retraite à taux plein

Partir à la retraite à l’âge légal ne signifie toutefois pas qu’il y aura automatiquement un taux plein. Il faudra en effet avoir cumulé suffisamment de trimestres.

Cela dépend alors de votre année de naissance. Le taux plein est attribué après 172 trimestres pour les assurés nés à partir de 1973. Il varie entre 160 et 171 trimestres pour les assurés nés avant 1973. A partir d’un certain âge (entre 65 et 67 ans selon les cas), la retraite sera calculée à taux plein quel que soit votre nombre de trimestres. Exemple : en l'état actuel de la législation, une personne née le 1er janvier 1958 devra cotiser 167 trimestres pour une retraite à taux plein.

Des spécificités existent pour les situations d’invalidité ou d’inaptitude au travail.

Pour connaître le nombre de trimestres que vous avez acquis, vous pouvez utiliser le service en ligne "Consulter mon relevé de carrière". Important : il faut pour cela avoir préalablement créé votre espace personnel sur le site de l’Assurance retraite.

Partir avant l’âge légal : la retraite anticipée

Il est par ailleurs possible de partir en retraite avant l’âge légal, en retraite anticipée, mais il y aura alors des conditions.

La retraite anticipée est possible pour les personnes ayant commencé à travailler avant 20 ans ("carrières longues"), les assurés souffrant d’un handicap et pour les personnes souffrant d’une incapacité permanente au titre d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail (dans ce dernier cas, on parle de "retraite pour pénibilité").

Par ailleurs, comme le rappelle l'Assurance retraite, les personnes percevant l'allocation des travailleurs de l'amiante (ATA) peuvent également bénéficier d'une retraite dès 60 ans. Une condition tout de même : réunir le nombre de trimestres nécessaire pour obtenir une retraite à taux plein. Cette allocation ne sera plus versée dès lors que les bénéficiaires pourront percevoir leur retraite à taux plein.

Aménager sa fin de carrière : la retraite progressive

La retraite progressive permet quant à elle de percevoir une partie de sa retraite dès 60 ans en continuant d’exercer une activité à temps partiel.

Et si au contraire, on prolongeait son activité ?

Rien ne vous oblige à prendre votre retraite dès l’obtention de l’âge légal ou du taux plein. Vous êtes libre de continuer à travailler. Avant 70 ans, votre employeur ne peut vous imposer de prendre votre retraite.

D’autant plus qu’il existe des dispositifs financièrement avantageux comme la surcote. Une autre option consiste à prendre sa retraite puis à reprendre une activité : c'est le cumul emploi-retraite.