Ecouter l'article :

Le nouveau SUV de Renault a un nom difficile à porter et ce ne sont pas les Américains qui diront le contraire. Que signifie le terme "kiger" aux Etats-Unis ?
Renault Kiger : ce nom qui risque de bien faire rire les AméricainsIllustrationAFP

Des hasards malheureux. Les constructeurs automobiles le savent, rien n’est plus important que le nom d’une voiture pour marquer les esprits des consommateurs et leur donner envie d’acheter. Les marques rivalisent donc d’ingéniosité pour vendre du rêve en quelques syllabes, qui doivent en plus être percutantes et faciles à retenir. Une équation presque impossible, surtout si l’on prend en compte les différentes langues parlées dans le monde…

Renault Kiger : un nom difficile à porter quand on est américain

Plusieurs grandes marques se sont déjà cassées les dents et Renault ne fait pas exception. Comme l’explique Challenges, le constructeur français vient de dévoiler son nouveau SUV qui porte le nom de… Renault Kiger. Rien de choquant en France, mais tout se joue du côté des Américains. En effet, comme l’explique l’hebdomadaire, "kiger" est un mot populaire de l’argot américain et pas "un de ceux avec lesquels un industriel voudrait associer son image".

Selon Challenges, "aux Etats-Unis, kiger désigne le fêtard doublé d’un tire-au-flanc dans son acceptation la plus détestable". Pour les Américains, un "kiger" est à la fois un homme qui enchaîne les conquêtes et prend la poudre d’escampette au petit matin, un homme qui boit sans modération et ne sait plus où il est lendemain matin, mais il peut aussi s’agir d’un radin comme on en fait peu… Aucune qualité donc, puisque de nombreux défauts se cachent derrière ce nom, qui semble si innocent aux yeux des Français. Heureusement, comme le rappelle Sud Info, ce nouveau SUV de Renault a pour cible principale l’Inde, où le mot "kiger" n’a aucune consonance particulière.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.