Acuité visuelle et fragilité de la fonction maculaire sont souvent à l'origine de chutes ou blessures par cognement. Votre vue est corrigée, certes, mais avez-vous évalué votre système d'éclairage ?
Illustration

Santé de vos yeux : les conseils à suivre

La lumière artificielle qui éclaire votre habitat est-elle toujours adaptée à votre vue ? Ne serait-elle pas responsable, sans que vous le sachiez, de certains maux, irritations voire insomnies ? Vous y êtes certes habitué mais, sans vous en rendre compte, elle ne remplit plus aussi bien ses fonctions. Prenons cette petite lampe chinée aux puces il y a vingt ans. Si elle restitue une douce ambiance tamisée dans votre salon, êtes-vous sûre que son halo léger ne masque pas trop d’obstacles sur votre passage ?  Voici quelques conseils éclairés.

A lire aussi : Mal de dos : comment choisir son fauteuil ?

Santé de vos yeux : multipliez les sources de lumière

Il est important de ne pas dépendre d’une source unique de lumière. Dans un petit salon, par exemple, il est fort courant de n’avoir qu’un plafonnier éclairant de manière uniforme cette pièce à vivre. N’hésitez pas à y installer appliques, suspensions, veilleuses, petites lampes d’appoint pour obtenir divers points lumineux directs, indirects, radiants ou focaux et pallier ainsi aux zones d’ombre pernicieuses s’installant au cours de la journée. Dans la chambre, un éclairage chaleureux prévaut.

Santé de vos yeux : quelles ampoules choisir ?

Il est loin le temps où le choix dépendait uniquement de la taille, des kilowatts et du système de fixation de l’ampoule. Aujourd’hui, vous sont proposés LED, halogènes basse tension, fluo compactes,… dont l’intensité lumineuse est exprimée en Lumen. Que signifie quant à lui l’indice IRC ? Il désigne l’Indice de Rendu des Couleurs, des plus chaudes entre 2700 et 4000 degré Kelvin (°K) ou plus froides, au-delà de 4000 jusqu’à 6500. Prendre conseil peut être judicieux.

Santé de vos yeux : se protéger des lumières bleues

Des études révèlent que nous passons 6 heures voire plus devant des écrans. Cela devient d’autant plus vrai quand il faut occuper son temps lors d’un maintien à domicile. Téléviseurs, tablettes, smartphones ou bien encore lampes à LED de couleurs froides sont pourtant à l’origine de ce que l’on nomme lumière bleue. Néfaste, cette lumière visible par l’œil humain est une composante du spectre électromagnétique. De courte longueur d’onde, elle produit et propage une grande quantité d’énergie agissant sur notre organisme et notre vision.

Il est démontré que les UV peuvent être à l’origine de la cataracte, le bleu-violet de DMLA et le bleu-turquoise perturbe sommeil et mémoire. Pour une fois, faites preuve de raison en passant dans le rouge... de la lumière bénéfique ! À cet effet, procurez-vous des lunettes ou lentilles de protection, réduisez la lumière de l’écran et augmentez la taille des lettres. Vous pouvez également acquérir des filtres anti-lumière bleue adaptables sur tous types d’écrans et vous éclairer de LED chaudes. A savoir, nombre d’appareils, dont les liseuses numériques, sont équipées d’une fonction intégrée anti-lumière bleue.

Enfin, pensez également aux solutions d’éclairage de nuit.  

En vidéo : Les conséquences de la lumière bleue sur notre vue

Reprenez le contrôle de vos crédits, regroupez les ! (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.