Tapis rouge, haute-couture et renommée internationale... Quand on parle de stars, il nous est dur d'imaginer des histoires horribles, inavouables et surprenantes. Pourtant beaucoup de nos célébrités favorites ont des cadavres dans le placard car les secrets de famille n'épargnent personne et surtout pas ces grandes personnalités. A vous de les découvrir dans cet article.
Tromperies, enfants illégitimes : les secrets de famille des stars au grand jourabacapress

Albert II de Belgique : Delphine Boël reconnue par l’ADN comme étant sa fille biologique

Cela faisait 34 ans que l’artiste belge Delphine Boël (51 ans) attendait ce moment avec impatience.  C'est à l’âge de 18 ans que sa mère, la baronne Sybille de Selys Longchamps, lui révèle un secret bien gardé. Cette dernière fut la maîtresse d’Albert II de Belgique entre 1966 et 1984 alors qu’elle était mariée à l’industriel Jacques Boël depuis 1962. De cette liaison secrète est née Delphine Boël le 22 février 1962.

Le scandale médiatique éclate en 1999 lorsque le journaliste flamand Mario Danneels publie une biographie sur la reine Paola intitulée Paola, van la dolce vita tot koningin dans laquelle il fait mention d’une relation extra-conjugale entre Albert II de Belgique et une autre femme. De cette relation serait née une fille illégitime. Alors que la reine Paola et son époux Albert II de Belgique font front à cette nouvelle, Delphine Boël retombe peu à peu dans l’anonymat à la fin des années 90. Ce n’est qu’en 2013, que l’artiste mariée et mère de deux enfants, décide d’obtenir la reconnaissance officielle de sa filiation avec Albert II de Belgique en saisissant la justice pour obtenir un test ADN. Six ans après le début de la procédure, le roi se soumet finalement à un test ADN le 28 mai 2019, suite à la décision de la Cour. Des résultats restés confidentiels aux yeux de l’ex-monarque et de la Cour. Finalement, ce 27 janvier 2020, le roi Albert II reconnaît être le père biologique de Delphine Boël.

“Sa Majesté le Roi Albert II a pris connaissance des résultats du prélèvement ADN auquel il s'est prêté à la demande de la cour d'appel de Bruxelles. Les conclusions scientifiques indiquent qu'il est le père biologique de Madame Delphine Boël”, peut-on lire dans un communiqué diffusé par ses avocats. “Le Roi Albert tient à faire observer que, depuis la naissance de Madame Delphine Boël, Il n'a été mêlé à aucune décision familiale, sociale ou éducative quelconque relative à Madame Delphine Boël et qu'Il a toujours respecté le lien qui existait entre Madame Delphine Boël et son père légal”, précise les avocats dans le communiqué avant d’ajouter : “Plus de quarante ans plus tard, Madame Delphine Boël a décidé de mettre fin à son lien légal et socio-affectif avec son père et de changer de famille, estime-t-il. Et cela au travers d'une procédure longue, douloureuse et qui s'est révélée judiciairement contradictoire. Cette procédure n'a pas respecté la vie privée des parties. Respectueux des institutions judiciaires, le Roi Albert s'est abstenu pour sa part d'intervenir dans les débats hors des prétoires. Voilà pourquoi, il a décidé de réagir et d'expliquer sa position dans cette affaire”.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.