En 2008, Robin Williams achetait une belle résidence à San Francisco en Californie. Six ans après la disparition de l'acteur en août 2014, cette demeure vient d'être vendue. Entre pièces spacieuses et piscine avec vue sur la baie… Planet vous invite à la découvrir en images.
Robin Williams : découvrez la dernière demeure de la star vendue pour 5,35 millions de dollars

La dernière demeure du regretté Robin Williams a trouvé son acquéreur. Six ans après la mort du célèbre acteur américain en août 2014, sa belle résidence située à Paradise Bay du côté de San Francisco en Californie a été vendue pour 5,35 millions de dollars.

En vente une première fois sur le marché en novembre 2019 à hauteur de 7,25 millions de dollars, avant d’être revue à la baisse cet été pour environ 6 millions de dollars, cette immense bâtisse au style méditerranéen a été acquise par Robin Williams en 2008 pour plus de 4 millions de dollars, selon Los Angeles Times.

Une splendide demeure californienne bâtie en 1987

Derrière cette somme astronomique se cache en réalité un splendide bien immobilier. Construite en 1987 sur la péninsule de Tiburon, cette grande maison abrite six chambres et six à sept salles de bains entre ses murs. Elle comprend également une cuisine spacieuse et haut de gamme, avec salles à manger, bibliothèque, boudoir et un bureau.

Côté détente, sa sublime demeure offre aussi une salle multimédia avec un système de jeu vidéo personnalisé à l’intérieur. Tandis que sur le patio extérieur, le propriétaire profite d’une piscine et un bain à remous avec une magnifique vue sur la baie. Pour découvrir ce lieu paradisiaque, Planet vous propose de découvrir les photos dans le diaporama ci-dessus.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.