Ce dimanche 12 décembre, Harnaaz Sandhu, Miss Inde, a été sacrée Miss Univers 2021 à Eilat en Israël. Miss France 2020, Clémence Botino, s'est illustrée avec brio en arrivant en 9e place du concours.
Miss Univers 2021 : Miss Inde sacrée, Clémence Botino dans le Top 10©Yefimovich Ilia/DPA/ABACA
Sommaire

Miss Univers 2021 : Miss Inde sacrée, Clémence Botino dans le Top 10

Ce dimanche 12 décembre, Harnaaz Sandhu, Miss Univers 2021 à Eilat en Israël. À l’issue de cette 70ème édition du concours de beauté, la jeune femme s’est imposée parmi les 80 candidates et succède ainsi à . Âgée de 21 ans, l’Indienne Harnaaz Sandhu a brillé sur la scène internationale en devançant ses deux dauphines, la Paraguayenne Nadia Ferreira et la Sud-africaine Lalela Mswane. Un incroyable succès pour la sublime brune qui rapporte à l’Inde son troisième titre de son histoire, après le sacre de Sushmita Sen (en 1994) et Lara Dutta (en 2000).

  a également porté avec fierté les couleurs de la France durant l’élection de Miss Univers 2021. Touchée par le coronavirus en arrivant en Israël, elle a bien cru ne pas pouvoir représenter la France. Éblouissante dans son costume en hommage à Joséphine Baker, Miss France 2020 s’est illustrée en arrivant 9e, dans le top 10 du concours. "Je suis fière parce qu’il y a un vrai message derrière ce costume. C’était une artiste qui aimait profondément son art. J’avais envie de représenter une Joséphine très moderne, avec plein de clins d’œil à ses costumes", avait-elle confié à LCI fin novembre à ce sujet. 

Miss Univers 2021 : Clémence Botino "dévastée" après avoir été testée positive au Covid

"Je suis la Miss Covid, nous n'avons jamais été aussi proche de la vérité".  Ce sont les mots de Clémence Botino ce mardi 30 novembre sur Instagram. La Miss France 2020, élue en pleine pandémie, voit sur elle le sort s'acharner. En effet, alors qu'elle venait à peine d'arriver en Israël pour participer au concours de Miss Univers 2021, Clémence Botino a été testée positive au Covid. Elle l'a elle même expliqué à ses abonnés Instagram. "J'ai beaucoup pleuré aujourd'hui. Ce matin on m'a appelé pour m'annoncer la nouvelle. J'ai été testé positive en arrivant à Israël", a écrit la reine de beauté. 

"Je suis quelqu'un de positif, de déterminé, je travaille très dur et je me donne corps et âme. Les deux dernières années ont été jonchées d'épreuves, mais celle-ci est rude. (…) Je suis la Miss Covid, nous n'avons jamais été aussi proche de la vérité", a précisé la jeune femme de 24 ans. Elle a expliqué avoir des symptômes et avoir été placée à l'isolement. "Je suis très fatiguée et j'ai perdu le goût et l'odorat. (…) Tout était en règle, mes vaccins, mes tests, mais voilà, la vie est imprévisible. Je vais me reposer, je serai là", précise Clémence Botino. Elle a expliqué "rester en isolement 10 jours" et à nouveau être retestée.  La cérémonie ayant lieu le 12 décembre, sa participation est donc loin d'être assurée. 

Miss Univers 2020 : Amandine Petit assure que le concours lui a "forgé le caractère"

Après , ce n'est pas cette année encore que l'on aura une  française ?  Après l'élection qui s'est déroulée dans la nuit du 16 au 17 mai, Miss France a confié ses impressions sur "cette folle soirée", au cours de laquelle elle s'est tout de même permis de se hisser jusqu'à la 13e place de l'élection sur 73 prétendantes au titre. Elle était la seule miss européenne à figurer aussi haut dans le classement avec Miss Grande-Bretagne. Malgré la légère déception,  reste philosophe et se réjouit de son parcours. "C’est un résultat assez incroyable avec beaucoup de travail derrière, une belle préparation. S’imaginer avoir un tel parcours seulement cinq mois après avoir été élue Miss France et un changement de vie aussi radical, c’est fou", a assuré Miss Univers auprès de LCI.

"Ça m’a permis de prendre encore plus confiance en moi"

Elle rappelle qu'elle était encore étudiante il y a quelques mois et que se retrouver au concours de Miss Univers est déjà une réussite "assez incroyable". Cette aventure américaine aura permis à la jeune femme de 23 ans de "prendre encore plus confiance en (elle)". Le concours "m'a permis de me débrouiller et de me forger un caractère peut-être un peu plus rude", confie Amandine Petit. "Il a fallu que je prenne l’avion toute seule par exemple. Ici, il y avait plusieurs pays en compétition, uniquement des filles. Il y avait une très bonne ambiance mais on reste dans un concours, et un concours de beauté qui plus est", raconte Miss France. Elle s'était pourtant préparée de manière intensive.

Cours d'anglais, de maquillage et de coiffure...

Arnaud Sol Dourdin, maquilleur et coiffeur, s'occupe depuis de nombreuses années des Miss France et les coache pour le concours Miss Univers. "C'est pas toujours gagné car ce n'est pas le boulot des Miss. Certaines sont plus débrouillardes que d'autres qui n'ont pas de notions du tout dans ce domaine. Cela demande beaucoup de travail pour arriver à ce qu'elles sortent de leur chambre comme si un maquilleur les avait maquillées, un coiffeur coiffées ou un styliste habillées", confiait en avril dernier au Dauphiné Libéré le maquilleur de Sharon Stone.

Contrairement à Miss France, tout est autorisé pour le concours Miss Univers : extensions, chirurgie... Malgré tout, celui qui prépare depuis onze ans les Miss France à ce concours sait que la France doit rester fidèle à ses classiques de beauté raffinée. "Nous, on évite les yeux très noirs charbonneux avec une tonne de faux-cils et des contouring à gogo. Le but est aussi que les filles se reconnaissent et se sentent bien", explique-t-il.

 

 
 
 
View this post on Instagram

 

a d'ailleurs posté le 28 mars dernier un selfie sur Instagram aux côtés d'Arnaud Sold Dourdin, qu'elle présente comme son "meilleur binôme coiffure, maquillage, traducteur". Un joli message de remerciement après "un week-end de préparation pour Miss Univers". Au-delà de la coiffure et du maquillage, Amandine Petit devra toute seule gérer ses looks. Même si toutes les tenues sont préparées en amont par les équipes de Miss France, la candidate ne doit commettre aucune erreur. "La règle, c'est d'avoir toujours dans sa valise une robe qui ne se froisse pas en cas d'interview de dernière minute, ce qui est fréquent à Miss Univers", explique le spécialiste aux journalistes du Dauphiné Libéré.

Afin de pouvoir répondre aux questions du présentateur avec aisance le soir du concours, une salariée de l'Organisation Miss France donne des cours d'anglais aux Miss France. "Il faut que notre Miss soit à l'aise au minimum. Elle comprend bien, mais est comme tous les Français, elle n'ose pas parler, car elle se croit ridicule avec son accent. Je lui dis que les Américains adorent ça ! Il lui faut un déclic", confie Arnaud Sol Dourdin. Amandine Petit a aussi un coach de sport particulier qui la prépare chaque semaine. Espérons que cela suffira à lui permettre d'être sacrée Miss Univers et de succéder à la sud-africaine Zozibini Tunzi. Elle s'envolera le 6 mai prochain pour les États-Unis. 

Pourquoi il y a deux concours de Miss Univers cette année ?

Cette année, l'organisation du concours a donc pris la décision de proposer deux élections de Miss Univers en 2021. Si c’est Amandine Petit qui représentera l’Hexagone pour le titre de 2020, annulé en raison du coronavirus, c’est parce que la deuxième édition de l’année devrait avoir lieu en décembre et Miss France 2021 tenait à être présente en fin d'année afin de remettre son écharpe et sa couronne à la prochaine Miss France, comme le veut la tradition.

Clémence Botino, Miss France 2020, a alors accepté cette inversion de passage et représentera son pays en décembre, pour le titre de Miss Univers 2021.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.