Ecouter l'article :

La veuve de Johnny Hallyday a mis en œuvre des procédure afin de ne pas payer les 13 millions d'euros de redressement fiscal imputé à la société de Johnny Hallyday, Navajo. Grâce sa demande procédure de sauvegarde, Laeticia Hallyday a obtenu l'étalement du paiement de ses dettes sur dix ans maximum.
Laeticia Hallyday : comment elle tente de ne pas payer la dette fiscale de JohnnyAFP

Laeticia Hallyday a obtenu un sursis du fisc. Selon Capital, la veuve de Johnny Hallyday a intenté plusieurs procédures afin d'éviter de s'aquitter de ses 13 millions d'euros de dette fiscale. Elle s'était pourtant engagée à le faire en juillet dernier dans Paris Match. "Je vais devoir rembourser la dette fiscale. C’est mon devoir, je l’accepte", avait-elle en effet expliqué dans le magazine. Une promesse que Laeticia Hallyday a dû mal en tenir car elle doit vendre des propriétés du rockeur afin d'avoir assez de liquidités pour rembourser. Capital révèle ainsi que Laeticia Hallyday est venue elle même de Los Angeles pour plaider sa cause devant le tribunal de commerce de Paris le 15 mars dernier. Pour rappel, l'ardoise fiscal de Laeticia Hallyday est estimée à 30 millions d'euros. Une somme répartie en plusieurs redressements fiscaux, dont un de 13 millions d'euros réclamé par l'administration fiscale en 2011.

Elle a obtenu l'échelonnement du paiement de la dette jusqu'à 10 ans

Selon le journal économique, Laeticia Hallyday aurait en effet déposé une demande de procédure de sauvegarde pour la société de Johnny Hallyday Navajo. Cette société appartenant à Johnny a été transférée après son décès dans la fiducie californienne JPS Trust, dont Laeticia est la bénéficiaire. La demande de placement en sauvegarde a été acceptée par la deuxième chambre du tribunal. Cette procédure permet que la dette de la société soit gelée afin que son propriétaire puisse établir un plan de sauvegarde de six mois. Un sursis pour la veuve de Johnny Hallyday, qui a ainsi également la possibilité d'échelonner le paiement de sa dette sur une période allant jusqu'à dix ans maximum. Un temps qui devrait lui permettre de vendre des biens immobiliers et de régler sa dette auprès de l'administration fiscale.  Elle a d'ailleurs récemment vendu la villa de Johnny de Pacific Palidades pour la somme de 11,5 millions d’euros.

Ce n'est pas la première procédure que tente Laeticia Halllyda y afin d'échapper au paiement de cette dette auprès du fisc en contestant le redressement fiscal. En effet, Capital rapporte qu'elle avait déjà intenté une procédure en référé devant la cour administrative d’appel de Paris afin d'obtenir la suspension du paiement du redressement fiscal. La veuve de Johnny aurait argué que payer sa dette fiscale aurait eu pour conséquence "de placer la société Navajo SARL en situation de cessation de paiement et de la contraindre à cesser toute activité". En effet, elle assurait que "la société Navajo SARL ne dispose pas d’actifs susceptibles de couvrir la dette d’impôt réclamée". Un argumentaire qui n'avait pas convaincu le juge des référés, qui l'avait déboutée de sa demande. Un recours que Laeticia Hallyday avait contesté devant le Conseil d'État, qui l'a également déboutée le 5 avril dernier.

Il y a deux ans, la veuve de 46 ans de Johnny avait déjà déposé un recours au fond devant le tribunal administratif de Paris, qui l’avait également déboutée de sa demande. Elle a aussi  tenté de faire annuler l’une des pièces ayant servi de base au fisc pour ce redressement. Il s'agissait selon Capital d'une note décrivant en détail le montage mis en place pour réduire l’impôt sur la tournée de Johnny de 2009, et même les failles de ce montage.  Si la bataille de l'héritage a longtemps fait rage avec David Hallyday et Laura Smet,  le combat judiciaire de Laeticia Hallyday était aussi contre le fisc français. 

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.