Après deux semaines d'hospitalisation, l'actrice Mylène Demongeot nous a accordé une interview depuis chez elle dans sa ferme de Mayenne. La star de 84 ans s'est confiée sur le jour où elle a contracté le coronavirus ainsi que sur son nouveau traitement.
Interview. Mylène Demongeot soignée à la chloroquine : "J’ai passé deux semaines à l'hôpital entre la vie et la mort"abacapress

Mylène Demongeot contaminée par le coronavirus : elle échappe de peu à la mort

"Miraculée", c'est ainsi que se qualifie la célèbre actrice Mylène Demongeot. Il y a quelques mois, la star de 84 ans s'était confiée à Planet sur son combat contre le cancer du péritoine. En rémission depuis, elle se définie comme une miraculée, une femme avec une bonne étoile : "J’ai failli mourir et je m’en suis sortie, c’est magnifique", nous a-t-elle confié. 

En tant que personne à risque, la star de Fantômas, s'est inquiétée en constatant qu'elle était fatiguée et essouflée plus que de raison : "D’abord d’être fatiguée, ensuite d’être très essoufflé. Pas de raisons particulières d’être très essoufflée. Ensuite tout d’un coup d’avoir une fièvre terrible. C’est la fièvre qui a fait que j’ai appelé mon cardiologue pour lui dire que j’ai 39,5. Il m’a dit d’appeler immédiatement le 15 et c’est ce que j’ai fait", nous a-t-elle expliqué. Après quoi, elle a été transporté d'urgence à l'hopital où elle restera hospitalisée pendant deux semaines. 

"On ne pouvait pas me mettre dans un coma artificiel parceque je n’en réchapperais pas. On ne pouvait m’intuber car je n’en réchapperais pas", a-t-elle confié. Seule solution pour elle, essayer le traitement de la chloroquine. Depuis, la santé de l'actrice semble s'améliorer de jour en jour. Très heureuse, la star n'hésite pas à faire l'éloge du Pr Didier Raoult : "C’est fabuleux ce qu’il a fait. Je continue à soutenir le Pr Raoult. Quand il dit qu’il faut traiter les gens dès le début et pas à la fin, cela me parait d’une telle évidence". 

Pour le moment, Mylène Demongeot continue d'être suivie par un médecin. Elle doit d'ailleurs faire régulièrement le point à l'hôpital afin de s'assurer que le traitement fonctionne. Au vu du manque de moyens dans les hopitaux, elle compte prochainement faire un appel aux dons auprès de ses amis : "Les chambres, le papier peint, c’est dans un état triste. Je vais voir parmi mes amis pour leur demander de faire des dons aux hôpitaux.  'Il m’ont sauvé la vie, est-ce que vous pouvez faire quelque chose ?'".

"Le confinement devrait être décidé au cas par cas"

A la question de savoir si le confinement était une bonne initiative mis en place par le gouvernement, Mylène Demongeot est restée dubitative : "Je pense à ces personnes qui sont confinées dans des petits appartements et ca doit être infernal. Le confinement devrait être décidé au cas par cas. La où je suis, il y a très peu de cas, 3% de la population qui est infectée. On ne peut pas mettre tout le monde dans le même panier", nous a-t-elle confiée. 

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.