Ce 13 juillet, après deux années d'absence, le chanteur s'est confié sur ses soucis de santé et sa vie quotidienne dans les colonnes du Parisien. Que devient aujourd'hui l'interprète du "Mistral gagnant" ?
abacapress

Renaud, un chanteur engagé

Renaud Pierre Manuel Séchan et son frère jumeau David viennent au monde le 11 mai 1952 dans le 15ème arrondissement de Paris. Renaud est le sixième des huit enfants qu’à eu son père. Il a deux frères dont David, un faux jumeau et un frère aîné du nom de Thierry Séchan.

Malgré certaines aptitudes scolaires, Renaud se désintéresse vite des études. Durant son adolescence, il sèche les cours à de nombreuses reprises et finit par redoubler sa troisième. Par la suite, il intègre le lycée Montaigne à Paris, mais ses résultats scolaires restent médiocres.

A partir des années 60, Renaud commence à s'intéresser peu à peu à la politique. En 1966, il fait ses premiers pas en tant que militant dans le groupe MCAA (Mouvement Contre l’Arme Atomique). Dans son lycée, où une atmosphère politisée règne en maître, il se lie d'amitié avec des lycéens du même bord politique que lui. Il lui arrive également de provoquer les étudiants de la faculté de droit Assas et ses militants d’extrême-droite. Après s’être rapproché des milieux maoïstes et trotskistes, il crée un comité dans son lycée dans le but de protester contre la guerre du Viêt Nam.

A partir de mai 1968, il se lance dans la musique en composant son premier titre, Crève salope, qui remporte un franc succès auprès des étudiants. Un an plus tard, il arrête ses études et devient vendeur à la librairie 73 au boulevard Saint-Michel pendant deux ans. A cette même période, Renaud continue de chanter pour amuser ses amies ou draguer. En 1971, il fait la connaissance de l’acteur Patrick Dewaere lors d'une soirée. Ce dernier lui propose de remplacer un acteur au théâtre du Café de la Gare. A cette occasion, il côtoie et joue avec Miou-Miou, Coluche ou encore de la comédienne Sotha.