Ces stars accusées de harcèlement sexuel AFP
Au fil des années, la liste des stars accusées de harcèlement ou d'agression sexuelle ne fait que s'allonger. De nombreuses enquêtes ont été ouvertes et certaines célébrités devraient même être jugées prochainement. Retour sur les scandales sexuels de stars.
Sommaire

Thierry Samitier

D’après les informations du Mediapart, l’acteur de Nos chers voisins, Thierry Samitier est accusé de “gestes déplacés” par deux comédiennes qui partagent l’affiche avec lui dans la pièce de théâtre Boeing Boeing. Alice, 35 ans, et Inès, 39 ans, ont révélé le comportement déplacé de la star qui remonterait à octobre 2018 lors des répétitions de la pièce de théâtre. Ces dernières ont par ailleurs déposé une main courante, encouragées par l'ancien footballeur Franck Leboeuf, qui a lui-même déposé une main courante pour raconter les faits.

“Ça a commencé graduellement. Au début, c'était des compliments, sauf qu'il a commencé à être tactile. Alors que je prenais un Vélib, Thierry est arrivé derrière moi. Il a mis son bras autour de mon cou et il m'a dit à l'oreille que j'étais une actrice fantastique. Dans le même temps, il avait collé son sexe au niveau de mes fesses. Je me suis dégagée, sous le choc”, a affirmé Alice dans une main courante que le site Médiapart a pu consulter.

L’autre actrice, Inès, aurait vécu une situation similaire : “J'étais penchée pour accéder au miroir. Thierry est arrivé derrière et a collé son sexe contre mes fesses en me disant 'Pourquoi t'as peur de moi ?' avec un ton très pervers et il riait. Je l'ai regardé méchamment et je me suis décalée, et je suis ensuite sortie de la loge”, a-t-elle expliqué. La star de TF1 aurait également tenté de l’embrasser quelques jours plus tard.

L’histoire ne s’arrête pas là puisque Alice a également affirmé que Thierry Samitier profitait des scènes de baiser dans la pièce de théâtre pour “mettre la langue” : "Il a profité des scènes de baisers pour mettre la langue lorsqu'il devait m'embrasser dans le cadre de la pièce. Il a fait ça à plusieurs reprises”, a-t-elle expliqué.

Des accusations que l’acteur nie en bloc : “Sur 60 représentations, il y a au moins dix fois où l'autre sent la langue de l'autre dans l'action de la comédie. Il est possible qu'elle ait senti ma langue. Mais je n'ai jamais mis ma langue dans la bouche d'une actrice volontairement. Je ne vois pas le plaisir que je prendrais à embrasser une femme qui n'en a pas envie”, rapportent nos confrères de Purepeople. Ce dernier s’est senti “énormément blessé" par ces accusations de harcèlements sexuels.

Face à cela, les deux victimes présumées ont posé des arrêts maladie, ce qui a poussé la production de la pièce de théâtre à arrêter les représentations le 11 mars dernier.  

Luc Besson

D'après nos confrères du Parisien, le chanteur français Patrick Bruel serait visé par une affaire préliminaire pour exhibition et harcèlement présumée. L'histoire remonte à son passage en Corse, le 9 août dernier. Alors qu'il se trouvait sur l'île de beauté pour y donner un concert, une jeune esthéticienne de 21 ans l'a accusé d'avoir eu un comportement déplacé envers elle.

La jeune femme qui travaille pour l'hôtel Radisson à Porticcio aurait été sollicitée par les proches du chanteur pour lui faire un massage. Elle se serait rendue dans sa loge, une heure avant le début de son concert pour effectuer la prestation. Lors de ce massage, la jeune femme aurait été très choquée par l'attitude du chanteur qui aurait "tenu des propos laissant entendre clairement qu’il attendait une prestation à caractère sexuel", rapportent nos confrères du Parisien. De même qu'il se serait dévêtu entièrement lors du massage, refusant de revêtir un sous-vêtement jetable. À la suite de cela, l'employée aurait décidé de quitter son emploi.

Intérrogé en audition libre par les gendarmes de Châlons-en-Champagne, Patrick Bruel aurait nié les faits, estimant qu'il n'aurait eu aucun comportement déplacé envers elle. Il aurait par la même occasion affirmé qu'il n'avait pas souhaité vêtir le sous-vêtement jetable, car il faisait très chaud ce soir-là. "Nous étions une heure avant mon concert, dans ma loge, accessible à tous. Mon équipe, mes collaborateurs, mes enfants étaient à proximité et ont l'habitude d'entrer à tout moment dans ma loge. Je n'ai pas eu la moindre intention, ni le moindre geste déplacé envers cette femme", a-t-il également affirmé au Parisien.

Après que les médias se soient emparés de l'affaire, le chanteur a finalement décidé d'annuler son voyage au Canada prévu ce mois-ci. Il devait notamment participer à plusieurs émissions de télévision dont La Vraie Nature et aux Enfants de la télé. Il devrait toutefois se rendre au Québec et à Montréal début novembre.

Gérard Depardieu

Gérard Depardieu© abacapress

Le 30 août 2018, une enquête pour viols et agressions sexuelles a été ouverte à l’encontre de l’acteur Gérard Depardieu. La jeune femme qui porte plainte contre lui, âgée de 22 ans, a déposé sa plainte lundi 27 août. Elle affirme que l'acteur l'aurait agressée à deux reprises les 7 et 13 août derniers pendant une répétition informelle pour une pièce de théâtre. Il semblerait que la jeune femme connaissait l’acteur français car son père était un ami de celui-ci.

Quant à Gérard Depardieu, il "conteste absolument toute agression, tout viol", selon son avocat Hervé Tenime. Il semblait abasourdi par la nouvelle et a annoncé qu’il avait pris la jeune femme sous son aile par amitié pour son père.

Asia Argento

Asia Argento était une véritable figure de proue du mouvement #Metoo mais aujourd’hui tout s’effondre. Elle était l’une des premières femmes à porter plainte contre le producteur Harvey Weinstein accusé d’un grand nombre de viols et harcèlements sexuels. L’actrice italienne l’a accusé de l’avoir violée lors du Festival de Cannes 1997, alors qu'elle n’avait que 21 ans. Alors qu’elle représentait la force, la dignité et la douleur de ces femmes agressées, elle est à son tour, accusée d’agression sexuelle par un jeune acteur du nom de Jimmy Bennett, âgé à l’époque de 17 ans au moment des faits.

Le New York Times a révélé le 19 août qu'Asia Argento avait signé un accord l’engageant à verser 380 000 dollars au jeune acteur. Lui affirme que cet argent a servi à obtenir son silence mais lorsque l’actrice et réalisatrice s’est enfin expliquée, elle a nié cette histoire qui selon elle, est une "persécution". Elle explique avoir donné de l'argent au jeune acteur pour l'aider financièrement  lorsqu’il était en difficulté.

Ces révélations ont touché le monde entier et pose des questions sur l'avenir du mouvement #Metoo car si de nombreuses femmes se sont livrées sur leur passé difficile, c’est un peu grâce à Asia Argento et à sa dénonciation publique. 

Mariah Carey

La diva Mariah Carey fait parler d’elle, et pas pour de bonnes raisons. La chanteuse vient d’être accusée de harcèlement sexuel par son ancienne manager Stella Bulochnikov. Selon cette dernière, Mariah Carey était "constamment nue devant elle” et l’aurait forcée à regarder ses actes sexuels à plusieurs reprises. Même si les proches de la chanteuse démentent ces accusations, Stella Bulochnikov ne compte pas en rester là puisqu’elle demande des dommages et intérêts qui s’élèveraient à plusieurs millions de dollars.

En novembre 2017, la célébrité avait déjà été accusée par son ancien garde du corps Michael Agnello de ne vouloir être “entourée que d’hommes noirs, pas de blancs” rapport le site américain TMZ. La diva se serait également livrée à “des actes sexuels avec la volonté qu’il voit tout”. Ce dernier affirme également que la star lui devait plus de 220 000 dollars de salaires impayés.

Jean-Luc Lahaye

 

Le 8 janvier 2007, le chanteur Jean-Luc Lahaye est condamné à une amende de 10 000 euros pour atteinte sexuelle sur mineur de 15 ans lors d’un procès qui s’est tenu à huis clos au tribunal correctionnel de Paris. Huit ans plus tard, le 11 février 2015, le chanteur est de nouveau interpellé par l’Office central de répression des violences aux personnes de la police judiciaire. Le 23 mars, il est convoqué par le tribunal de grande instance de Paris pour corruption de mineure aggravé par l’utilisation d’un réseau de communication électronique.

La star française aurait fait une proposition sexuelle à une mineure de moins de 15 ans. Il est également convoqué pour détention d’images pédopornographique. Lors du procès à huis clos, le parquet requiert deux ans de prison avec sursis. Finalement, le 18 mai 2015, Jean-Luc Lahaye est condamné à un an de prison pour corruption de mineur de 15 ans sans être inquiété pour les autres charges qui lui ont été imputées. 

Jeremstar et Pascal Cardonna

C’est un scandale sans précédent qui a éclaboussé le chroniqueur Jeremstar. Tout débute le 13 janvier 2018, lorsqu’un blogueur du nom d'Aqababe publie une vidéo exclusive de deux candidats des “Anges 10” en couple. Le lendemain, Jeremstar s’empare de la photo, la publie sur son blog Gossip.fr et ne le crédite pas. Aqababe décide de se venger en publiant une vidéo du chroniqueur en train de se masturber. Dans un même temps, il recueil de nombreux témoignages de personnes accusant des amis de Jeremstar d’agressions sexuelles sur mineur. Le hashtag #BalanceTonBabybel et #Jeremstargate se placent rapidement en tête des recherches sur Twitter et l’accusation d’agressions sexuelles d’un prénommé Babybel, ami de la star, se répand dans les médias.

Un jeune homme du nom d’Annoir, affirme avoir porté plainte contre “Babybel” alias Pascal Cardonna. Une enquête est ouverte après le dépôt de quatre plaintes et la justice s’est chargée de déterminer si Jeremstar été le “complice” ou non de Pascal Cardonna. D’après les propos de l’avocate de Jeremstar recueillis par Télé Star en mars dernier  “Juridiquement, rien n'a avancé, aucune convocation n'a été reçue, Jeremstar n'a fait l'objet d'aucune audition, poursuite ou mise en cause. Il n'a ni été entendu ni auditionné”.

Gilbert Rozon

Au mois d’octobre 2017, le célèbre producteur de télévision québécois Gilbert Rozon fait l’objet de nombreuses accusations de harcèlements et d'agressions sexuelles par neuf femmes. Ces dernières se seraient regroupées en collectif sous le nom "Les courageuses".

Certaines femmes affirment avoir été agressées par la star de La France à un incroyable talent en 1982 mais également récemment, en 2016. Elles réclament plus 6 millions de dollars de dommages et intérêts ainsi que diverses compensations individuelles. Gilbert Rozon, qui a dû quitter son poste dans l’émission de talents, refuse de payer les millions de dollars réclamés par le collectif féminin.

“Le défendeur Gilbert Rozon entend contester la demande pour autorisation d'exercer une action collective” indique le Journal de Montréal, qui s’est procuré le contenu du document déposé dans le dossier de l’avocat de la star.

Steven Seagal

 Steven Seagal©Maritim Pictures

En janvier 2018, l’acteur américain Steven Seagal a été mis en cause dans plusieurs affaires d’agressions sexuelles et notamment pour le viol d’une femme prénommée Regina Simons. Le 26 janvier dernier, Regina Simons, 43 ans, accusait la star de Piège en haute mer de l’avoir violée à l’âge de 18 ans. La jeune femme, qui faisait de la figuration à l’époque, aurait rencontré Steven Seagal sur le plateau de tournage de Terrain miné, en 1993.

Ce dernier, âgé d’une quarantaine d’années, l’aurait invité à une soirée et elle se serait retrouvée seule avec lui dans une chambre. “Avant que je ne m’en rende compte, il était sur moi et je ne pouvais plus bouger, explique-t-elle à la NBC. C’était comme si j’avais quitté mon corps. Je sais que je pleurais, qu’il y avait des larmes qui coulaient sur mon visage.” La jeune femme affirme avoir prévenu la police de Los Angeles et aurait transféré l’affaire à la police de Beverly Hills. Cette accusation vient appuyer de nombreuses autres qui accuses l’acteur de harcèlement sexuel.

Portia de Rossi accuse l'acteur de harcèlement sexuel

En novembre 2017, l’actrice Portia de Rossi accusait l’acteur de faits de harcèlement sexuel. C’est sur Twitter que la star, connue pour ses rôles dans les séries Ally Mcbeal et Arrested development, s’est confiée pour la première fois : “Il m'a dit à quel point il était important d'avoir une proximité en dehors des plateaux alors qu'il me faisait asseoir et qu'il défaisait la braguette de son pantalon de cuir”.

De nombreuses stars ont également brisé le silence : les actrices Julianna Margulies, Jenny McCarthy ou encore Lisa Guerrero.

Terry Richardson

Le photographe de mode Terry Richardson faisait partie du top 10 des plus grands photographes du monde. Mais la star des shooting photos, connu pour ses clichés trash, a longtemps été accusé de harcèlement sexuels par les mannequins qu’il photographiait. En 2010, le mannequin Jamie Peck brise l’omerta autour du photographe et lui assène une première accusation.

La jeune femme raconte au magazine Jezebel que lors d’un shooting photo, le photographe lui aurait proposé de se faire un thé avec son tampon usagé et qu'il l’aurait également encouragé à prendres des positions que l’on retrouve dans les magazines pour adultes. La jeune femme ne s’arrête pas là puisqu’elle explique également qu’il se serait mis nu et il lui aurait demandé de toucher son pénis.

Le photographe a été banni des shooting photos

Après cette grave accusation, de nombreuses langues se délient et l’actrice et mannequin Rie Rasmussen l’accuse dans la foulée d’exploiter sexuellement des jeunes filles. D’après elle, “Il choisit des jeunes mannequins, les manipule pour qu’elles se déshabillent et prennent des photos d’elles dont elles auront honte. Elles ont trop peur de refuser parce que leur agence leur a trouvé ce job, et qu’elles sont trop jeunes pour avoir le courage de leurs opinions” explique-t-elle au magazine Jezebel. Le 23 octobre 2017, le groupe média Condé Nast, propriétaire des magazines Vogue, Vanity Fair, GQ ou encore Glamour, prend la décision de bannir le photographe.

“Tout shooting qui aurait été planifié ou déjà effectué par Terry Richardson, mais pas encore publié doit être supprimé ou remplacé par d'autres contenus. Merci de confirmer que cette mesure sera immédiatement appliquée. Je vous remercie de votre coopération” a envoyé par mail le vice-président du groupe, à tous ses employés.

Charlie Sheen

 Charlie Sheen©Universum Film GmbH

Fin 2017, l’ancien interprète de Mon oncle Charlie, Charlie Sheen, s’est retrouvé devant la justice pour agression sexuelle. Les faits se seraient déroulés il y a plus de trente ans, en 1986 sur le tournage du film Lucas. L’acteur, âgé de 20 ans à l’époque, aurait violé son partenaire à l’écran, le petit Corey Haim, âgé lui de 13 ans. Décédé en 2010 d’une pneumonie doublée de troubles respiratoires et cardiaques, c’est sa meilleure amie Dominick Brascia qui révèle l’affaire, le 8 novembre 2017. “Corey Haim m'a dit qu'il avait eu des relations sexuelles avec Charlie Sheen à l'époque du tournage de 'Lucas'. Il a rajouté qu'ils avaient fumé de l'herbe et qu'ils avaient couché ensemble. Du sexe anal. Corey Haim a ensuite assuré qu'après, Charlie Sheen était devenu très froid et l'avait rejeté" explique la jeune femme à The National Enquire.

L’acteur a rapidement démenti les faits par le biais de ses représentants dans un communiqué dévoilé dans le magazine People. Pour l’instant, aucune enquête n’a été ouverte. 

Harvey Weinstein

 

L’affaire “Harvey Weinstein”, est l’une des affaires de harcèlements et d’agressions sexuelles les plus retentissantes de ces dix dernières années. Tout débute lorsque le producteur le plus puissant d’Hollywood se voit accuser de harcèlement sexuel dans un article du New York Times, le 5 octobre 2017 par deux actrices américaines : Ashley Judd et Rose McGowan. Ces dernières affirment que Harvey Weinstein les auraient harcelées sexuellement en ayant tenté d’obtenir d’elles des massages. Elles racontent également qu'il les a forcées à le regarder nu et leur a même promis de favoriser leur carrière contre des faveurs sexuelles.

Pour acheter le silence de certaines d’entre-elles, il leur aurait donné entre 80 000 et 150 000 dollars ainsi qu’une clause de confidentialité. Ce dernier présente ses excuses et déclare se mettre en “congé”.

Suite aux révélations des deux actrices, de nombreuses autres femmes ont osé prendre la parole. Au total, ce sont plus de 80 femmes qui l’accusent aujourd'hui de harcèlement, d’agressions sexuelles et parfois de viol. Angelina Jolie, Léa Seydoux, Emma de Caunes ou encore Gwyneth Paltrow ont apporté leurs témoignages dans un second article du New York Times.

À la suite de ces accusations, Harvey Weinstein est exclu du syndicat des producteurs et il ne pourra plus travailler dans le milieu du cinéma. L’homme de 66 ans est également renvoyé de la Weinstein Compagny qu’il a cofondée et de l’Academy of Motion Picture Art and Sciences.

Kevin Spacey

 

Alors que l’affaire Weinstein choque le tout Hollywood, Kevin Spacey est lui aussi accusé de harcèlement, d’agressions sexuelle et de tentatives de viols. La première victime présumée est l’acteur Anthony Rapp qui affirme, le 29 octobre 2017, que Kevin Spacey avait tenté d’abuser de lui à l’âge de 14 ans alors que la star en avait 26. Vient s’ajouter le témoignage de huit employés de la série à succès House of Cards de Netflix qui affirment, d’après CNN, que l’ambiance sur le plateau était “toxique” en raison de son comportement de “prédateur”. Le 3 novembre 2017, BBC News rapporte qu’une enquête est ouverte par la police britannique.

Evincé de la série  House of Cards pour agression sexuelle 

Après ces accusations, Netflix décide de se passer de Kevin Spacey dans la série phare House of Cards. Dans la foulée, la société annule la sortie du long-métrage de l’acteur. Le cinéaste Ridley Scott, qui venait de tourner avec Kevin Spacey, décide de retourner toutes les scènes de son film Tout l’argent du monde où apparaît l’acteur, un mois avant sa sortie au cinéma. Nouveau rebondissement en janvier 2018, la police de Londres a annoncé l’ouverture d’une enquête contre l’acteur après avoir reçu de nouvelles accusations d’agressions sexuelles remontant à 2005.

Casey Affleck

 Casey Affleck©CTV International

Le cinéma hollywoodien a été entaché par de nombreuses affaires d’agressions sexuelles. Pour Casey Affleck, le frère de l’acteur Ben Affleck, l’histoire remonte à 2010, lors de la réalisation du faux documentaires I’m Still Here, réalisé et écrit par la star. L’acteur est accusé par deux femmes : la productrice du film Amanda White et la directrice de la photographie Magdalena Gorka. La première l’accuse d’avoir tenté, violemment, de l’attirer dans sa chambre après que celle-ci a refusé ses avances.

La productrice aurait porté plainte et réclamé deux millions de dollars. La seconde l’accuse de harcèlement sexuel en expliquant qu’il aurait encouragé les hommes de l’équipe à faire de même. Casey Affleck lui aurait même rendu visite dans son lit, sans son consentement. Magdalena Gorka aurait également réclamé deux millions de dollars pour dommages et intérêts. L’acteur a démenti les accusations et les plaintes auraient été réglées à l’amiable.

Interpellé sur les réseaux sociaux

Même si les faits remontent à sept ans, les internautes n’acceptent pas la nomination aux Oscars de l’acteur et l’actrice américaine Constance Wu n’a pas hésité à l’interpeller sur Twitter : “Des hommes qui agressent sexuellement des femmes pour les Oscars ! Parce qu'une bonne performance d'acteur compte plus que l'humanité, l'intégrité humaine ! Parce que le pauvre garçon a vraiment besoin de cette récompense !" ou encore “Les mecs ! Achetez votre tranquillité en réglant les choses à l'amiable au tribunal. Faire une bonne performance d'acteur, c'est tout ce qui compte.

Parce que l'art, ça n'a rien à voir avec le fait de faire preuve d'humanité, n'est-ce pas ? Depuis ces accusations et après avoir reçu son Oscar pour le film Manchester by the Sea en 2017, Casey Affleck a décidé de ne pas se présenter à la cérémonie des Oscars 2018, le 4 mars dernier.

Dustin Hoffman

Dans le contexte de l’affaire Weinstein, l’acteur Dustin Hoffman se voit accusé de harcèlement sexuel par l’écrivaine Anna Graham Hunter, encore mineure au moment des faits. L’interprète de Rain Man, aurait agressé la jeune femme âgée de 17 ans à l’époque alors qu’elle était stagiaire sur le tournage du film Mort d’un commis voyageur, réalisé par Volker Schlöndorff en 1985.

Dans une tribune du Hollywood Reporter en novembre 2017, l’écrivaine affirme que l’acteur aurait eu des gestes déplacés : “Dustin Hoffman m'a harcelée sexuellement quand j'avais 17 ans. Il m'a demandé de lui faire un massage des pieds dès mon premier jour sur le plateau (...). Il aimait flirter ouvertement, il m'a attrapé le cul, il m'a parlé de sexe”.

La romancière raconte un épisode très marquant : “Un matin, je suis venue dans sa loge pour prendre sa commande du petit-déjeuner, il m'a regardée et a sourit, il a pris son temps et a dit : “Je vais prendre un œuf dur et un clitoris à la coque” explique-t-elle. Je suis partie, sans voix. Puis je suis allée à la salle de bain et j'ai pleuré”. Une seconde accusation est portée à l’encontre de l’acteur, cette fois-ci par la productrice de Genius, Wendy Riss Gatsiounis qui affirme avoir été agressée en 1991.

Seal

 

Le 16 janvier dernier, le site américain TMZ révèle que l’actrice Tracy Birdsall a déposé une plainte contre le chanteur Seal. D’après les informations du site américain, l’actrice aurait accusé le chanteur de l’avoir embrassée de force en 2016 alors qu’ils étaients voisins à Los Angeles. La jeune femme affirme que la star se serait jetée sur elle lorsqu’elle est venue chez lui récupérer un ustensile de cuisine. Elle l’accuse d’avoir touché sa poitrine tout en essayant de l’embrasser : “Qu’est-ce que tu fais ?” aurait-elle hurlé. La star lui aurait alors rétorqué “Je t’embrasse”. Le chanteur lui a ensuite proposé de s'asseoir près de lui sur le canapé, mais devant son refus, le chanteur l’aurait rabaissé et se serait moqué de ses vêtements.

L'actrice, sous le choc, dit être partie et ne plus jamais avoir revu la star. D’après TMZ, la plainte a finalement été rejetée par le procureur du comté de Los Angeles le 12 février dernier par “manque de témoins et de preuves qui pourraient appuyer les accusations portées par Tracey Birdsall”.

Woody Allen

 

Le célèbre réalisateur Woody Allen et sa compagne de l’époque, l’actrice Mia Farrow adoptent une petite fille Dylan, née en 1985. En 1992, Mia Farrow quitte le réalisateur après avoir découvert sa liaison avec la fille qu’elle a adoptée avec le musicien André Previn, Soon-Yi. C’est alors qu’une importante bataille judiciaire se met en place et dans la foulée, Woody Allen est accusé d’abus sexuels sur leur fille adoptive Dylan, âgée de 7 ans. Finalement, l’instruction débouche sur l’abandon des charges pour épargner à la victime un traumatisme supplémentaire.

En 2014, Dylan, devenue adulte, réitère ses accusations d’abus sexuels contre Woody Allen. Ce dernier nie catégoriquement ces accusations. Le scandale finit par ressurgir en 2016 alors que débute le festival de Cannes. Ronan, le fils de Woody Allen et de Mia Farrow publie une tribune dans le Hollywood Reporter : “Je me souviens avoir été moi-même perturbé par le comportement de mon père : il montait dans le lit de ma sœur en pleine nuit et la forçait à lui sucer le pouce”. La polémique ressurgit à nouveau en janvier 2018 lors des révélations de l’affaire Weinstein.

Bill Cosby

 

L’acteur américain Bill Cosby est poursuivi début 2004 après avoir agressé sexuellement à son domicile la coach sportive Andrea Constand. Ce dernier l’aurait fait consommer préalablement de l’alcool et un puissant sédatif. En 2006, la star obtient finalement un non-lieu après un arrangement financier entre lui et la victime.

L’affaire est alors retentissante puisque pas moins de 13 victimes se manifestent et accusent l’acteur de les avoir également droguées pour abuser d’elles. Certains faits remonteraient même jusqu’en 1960.

Début juillet 2015, Bill Cosby avoue publiquement devant l’avocate des victimes qu’il est bien l’auteur d’un viol sur l'une des victimes présumées, en 1976. Il aurait administré du Quaalude, un puissant sédatif, lorsqu’elle lui rendant visite en coulisses, avant de finalement abuser d’elle, inconsciente. Décembre 2015, Bill Cosby est inculpé pour agression sexuelle sur une cinquantaine de femmes. Le procès pénal pour agression démarre le 5 juin 2017, mais le 17 juin, il est annulé pour faute d’unanimité du jury. Un nouveau procès devrait être prochainement organisé.

Roman Polanski

Au début de l’année 1977, Roman Polanski, âgé de 44 ans, est engagé par le magazine Vogue pour réaliser un reportage photographique sur les jeunes filles européennes et américaines. Le réalisateur rencontre Susan Gailey, actrice en devenir, et sa fille Samantha, âgée de 13 ans. Cette dernière est choisie pour être l’une des modèles photos de la star. Avec l’accord de sa mère, Samantha et Roman Polanski se voient pour une première séance photo le 20 février 1977, près du domicile de l’adolescente à Los Angeles. Satisfait des clichés, Polanski lui propose une seconde séance photo, le 10 mars suivant.

D’après le témoignage de la jeune fille, Roman Polanski aurait commencé la séance photos dans la cuisine extérieure puis près de la piscine et dans le jacuzzi. Alors que la jeune femme buvait plusieurs verres de champagne, la star lui aurait proposé de partager une pilule de Quaalude, un sédatif considéré alors comme une drogue récréative. Samantha et Polanski seraient allés jusqu’à une chambre où Polanski l'aurait contrainte à des actes sexuels. L’adolescente atteste lui avoir dit “non” et a souhaité le repousser, mais raconte que la peur l'a empêchée d’agir.

Il s'est enfuit des Etats-Unis pour éviter la justice

Dans son autobiographie The girl : A life in the Shadow of Roman Polanski, Samantha écrit : “Il me demande si j’éprouve du plaisir, c’est le cas. Et ça, c’est déjà assez horrible en soi. Mon esprit se débat, mais mon corps me trahit”. Une fois rentrée chez elle, elle raconte ce qu’il s’est passé à son petit ami et sa soeur, qui entend la conversation, prévient leur mère.

Roman Polanski est alors inculpé pour six motifs et plaide non-coupable. Après quelques jours en prison, il est finalement libéré et choisit de quitter les Etats-Unis pour des pays qui n’ont pas de convention d’extradition.