Ces sportifs qui ont triché lors d'une compétition©Bonnerup Claus/Polfoto/ABACA
Si la plupart du temps les compétitions se passent comme prévu, il arrive parfois que des scandales de tricheries éclatent. Planet vous propose de découvrir tous ces sportifs qui ont triché et qui se sont fait attraper.
Sommaire

Frederick Lorz, le marathonien qui courait plus vite que son ombre

 Frederick Lorz, le marathonien qui courait plus vite que son ombre©National Geographic Channel

Ce 14 avril a eu lieu la dernière édition du très célèbre marathon de Paris. Si aujourd'hui, les coureurs sont surveillés de A à Z tout au long de la course, ce n'était pas du tout le cas à l'époque de l'affaire de Frederick Lorz. Ce dernier est très connu dans le milieu pour avoir remporté le marathon de Boston et pour avoir triché lors du marathon des Jeux olympiques de 1904 à Saint-Louis aux Etats-Unis.

Le jour J, les conditions climatiques sont assez rudes. En effet, la chaleur est étouffante, les approvisionnements en eaux sont rares et la poussière provoquée par les automobilites près de la course à pied est très dense. Après avoir couru pendant près de 15 kilomètres, Frederick Lorz, en deuxième place, s'arrête de courrir, incapable de poursuivre la compétition à cause de terribles crampes. C'est à ce moment que le sportif décide de tricher en montant dans la voiture d'un spectateur qui l'emmène par la suite à moins de 10 kilomètre de l'arrivée. Soulagé et débarrassé de ses crampes, il termine la compétition en première position.

Alors que la fille du président Roosevelt s'apprête à lui remettre son prix, le sportif Tom Hicks interpelle les juges et affirme qu'il est toujours resté en première position lors de la course et qu'il est donc impossible que Fred Lorz l'ait dépassé. Ce dernier finit par quitter le stade olympique sous les huées du public. Il affirmera plus tard n'avoir jamais voulu de médaille et qu'il souhaitait seulement faire une blague à ses concurrents. A cause de cette tricherie, le sportif est banni à vie des Jeux olympiques.

En vidéo sur le même thème : Ces stars qui ont tout perdu 

L'équipe paralympique espagnole qui n'en était pas une

 L'équipe paralympique espagnole qui n'en était pas une©National Geographic Channel

Qu'y a-t-il de pire que de tricher lors d'une compétition officielle ? Tricher en faisant croire que l'on a un handicap physique ou mental. C'est ce qu'il s'est passé pour l'équipe espagnole aux Jeux Paralympiques de Sidney en 2000. L'équipe masculine d'Espagne de basket avait remporté la médaille d'or au terme d'une compétition acharnée. Sauf que le comité paralympique s'est rendu compte que sur les 12 sportifs de l'équipe, 10 n'avaient en réalité aucune déficience mentale. Après ce scandale, les sportifs, les entraîneurs et le président de la fédération ont dû s'expliquer devant la justice. C'est seulement 13 années après le faits que le verdict est tombé. Fernando Martin Vicente, président de la Fédération espagnole des sports pour handicapés intellectuelles, est reconnu coupable. Alors qu'il doit faire deux ans de prison, il écope finalement d'une amende de 5 400 euros pour fraude et doit rembourser 150 000 euros de subventions publiques versées par l'Etat.

Lance Amstrong, le cycliste dopé

 Lance Amstrong, le cycliste dopé©National Geographic Channel

Lance Amstrong est sans doute le plus célèbre des cyclistes du milieu. Surnommé "le boss", il a été champion du monde sur route en 1993 et a également remporté le Championnat des Etats-Unis sur route. Après sa victoire du Tour de France en 1999, il est rapidement soupçonné de dopage. En 2012, une enquête de l'Agence américaine antidopage conclut que le sportif a utilisé des substances dopantes pour améliorer ses performances tout au long de sa carrière de cycliste. Après avoir longtemps nié les faits, Lance Amstrong reconnait s'être dopé à la télévision. Suite à cela, il s'est vu retirer toutes ses victoires depuis 1998. Le sportif américain est également banni à vie de tous les sports qui suivent le Code mondial antidopage.

Gaioz Nigalidze, le joueur d'échecs qui allait trop souvent aux toilettes

Le géorgien Gaioz Nigalidze est un célèbre champion d'échecs reconnu dans le milieu. En plein tournoi d'échecs à Dubai en 2015, il est pris la main dans le sac pour tricherie. Alors comment s'est-il fait pincer ? Des anti-sèches sous la table ? Des complices qui l'ont aidé ? Non rien de tout ça ! Tout commence lorsque son adversaire Arménien Tigran L. Petrosian, s'est plaint auprès des arbitres que Gaioz Nigalidze s'éclipsait trop souvent aux toilettes lorsque la partie devenait compliquée. Les organisateurs ont alors tenté de voir si le joueur trichait, mais ils n'ont rien pu prouver. Ce n'est qu'en fouillant les toilettes qu'ils se sont rendu compte que le Géorgien cachait un smartphone enroulé dans du papier toilette dans le fond de la poubelle. Le tricheur avait installé une application qui lui permettait de calculer les bons coups à jouer. Lorsque les organisateurs ont découvert le pot au rose, ils lui ont demandé de s'expliquer. Ce dernier n'a pas pu nier les faits très longtemps puisque sur le téléphone était installée l'application Facebook, laquelle était connectée... à son propre compte. Après cette tricherie, Gaioz Nigalidze a été interdit de tournois pendant près de trois ans.

Antonio Margarito et ses gants de boxe un peu trop durs

 Antonio Margarito et ses gants de boxe un peu trop durs©National Geographic Channel

Antonio Margarito est un célèbre boxeur mexicain. En 2002, il devient champion du monde des poids welters WBO. Pendant de nombreuses années, il défend son titre de champion du monde avant de le perdre en 2007 contre le boxeur Paul Williams. A partir de ce moment-là, on ne sait pas ce qui a bien pu lui passer par la tête mais le boxeur s'est mis a tricher en trafiquant ses gants de boxe. Cette méthode, bien connue dans le milieu, consiste à couvrir ses bandages des mains avec... du plâtre. Une fois qu'il enfile les gants et au fur et à mesure du match, le plâtre se met à sécher et donc à durcir. Grâce à cette méthode peu scrupuleuse, Antonio Margarito réussissait à infliger des coups très puissants à ses adversaires. Avant le début d'un de ses combats en 2009, des bandages rigides sont découverts dans son sac. Dès lors, de lourds soupçons commencent à peser sur ses matchs précédents, notamment au vu des blessures qu'il a parfois infligés à ses adversaires. Après cela, il a été suspendu pendant un an avant d'être à nouveau surpris avec des bandages rigides en 2010.

Sylvester Carmouche et sa course hippique truquée

Dans la catégorie "tricheur professionnel", il y a ceux qui trichent subtilement et puis il y a ceux qui trichent avec un tel aplomb que cela en devient du génie. C'est le cas du jockey Sylvester Carmouche. En 1990, il devient mondialement connu pour avoir triché lors d'une course hippique. Comment a-t-il fait ? Rien de plus simple. Cela se passe à l'hippodrome Delta Downs en Louisiane aux Etats-Unis. Alors qu'il prend du retard dans la course, il décide de s'arrêter et de faire un tour de moins que ses adversaires. Impossible, diriez-vous. Sauf que ce jour-là, le brouillard était très épais si bien qu'il était presque impossible de distinguer les  jockeys sur la piste. Sylverster Carmouche a donc attendu que ses adversaires fassent un tour de plus pour se positionner en tête de la course. Les organisateurs de la course ont bien évidemment découvert le pot au rose et il a été suspendu pendant 10 ans.