Grande icône du cinéma français, Brigitte Bardot a dû faire face aux répercussions de la célébrité sur sa vie intime. Comme en 1960 où l'actrice donne naissance à son fils unique Nicolas. Un moment difficile à vivre pour la star qui n'a pas gardé un bon souvenir de sa maternité.
Brigitte Bardot traumatisée par la naissance de son fils : ce rôle qui ne lui convenait pasAFP

La naissance de son fils unique : le traumatisme de Bardot

La naissance de son fils unique : le traumatisme de Bardot© abacapress

Une star planétaire à la vie intime tourmentée. Dans les années 1950, Brigitte Bardot est une grande icône du cinéma français, adulée par la critique et courtisée par des prestigieux cinéastes comme Roger Vadim ou Sacha Guitry. Élevée au rang de sex-symbol au cours de sa carrière, la sulfureuse actrice du film Et Dieu créa la femme est pourtant prise au piège des affres de la célébrité.

Comme en témoigne l’un des moments les plus bouleversants de sa carrière, à savoir la naissance de son unique enfant en 1960. À l’époque, Brigitte Bardot venait d’épouser son deuxième mari Jacques Charrier et accueillait le 11 janvier leur fils Nicolas dans leur appartement situé au 71 avenue Paul Doumer dans le 16ème arrondissement de Paris.

Un bel événement qui s’est transformé en terrible cauchemar pour l’interprète de La Madrague. "Quand Nicolas est né, en 1960, l'hystérie autour de moi... C'était de la folie", avouait BB dans une interview à Point de vue en août dernier. "La chambre d'accouchement installée dans ma maison, les photographes derrière les fenêtres, ceux qui se déguisaient en médecins pour me surprendre. Il n'y avait aucune intimité. C'était terrible. J'ai associé la naissance de mon fils à ce traumatisme. Et c'est Nicolas qui en a porté les conséquences".

Une intrusion totale dans son intimité qui a bouleversé la star du septième art. Toujours auprès de nos confrères de Point de vue, la militante pour la cause animale a avoué avoir longtemps souffert de cette notoriété. "La célébrité possède un revers de la médaille trop lourd à porter", confiait-elle avant d’ajouter plus loin. "Peu à peu, je ne me suis plus du tout sentie en sécurité face aux hommes. J'étais scrutée pour tout, poursuivie pour rien... À des périodes de ma vie, pour échapper à ce tourbillon insensé, j'avais même un tube de somnifères constamment à portée de main".

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.