Ecouter l'article :

Benjamin Biolay a récemment vécu une terrible mésaventure sur les réseaux sociaux. Très remonté sur sa page Instagram, le chanteur a averti ses fans qu'une inconnue a tenté de profiter de sa popularité en se faisant passer pour son assistante.
Benjamin Biolay : le chanteur en colère, victime d’une "mythomane" sur la toileAFP

Une nouvelle star victime des réseaux sociaux. Après Lucie Bernardoni, c’est au tour de Benjamin Biolay de faire les frais d’un internaute mal intentionné à son égard. Une terrible mésaventure qui est arrivée cette semaine au chanteur de 47 ans.

Ce mercredi 4 novembre sur sa page Instagram, l’auteur-compositeur et interprète de La Superbe a poussé un coup de gueule contre une abonnée qui a créé un faux profil et se faisait passer pour son assistante, comme l’a relevé le site Purepeople. "Je n'ai pas d'assistante personnelle. Cette personne est malheureusement pour elle extrêmement mythomane !", a-t-il averti dans sa story éphémère.

Un message adressé à ses 164 000 fans, accompagné d’une capture d’écran du faux compte, appartenant à une dénommée Isabelle Bruste, se présentant comme sa collaboratrice. L’usurpatrice avait notamment publié quatre photos sur son profil, comprenant une photo en compagnie du chanteur, un selfie de l’artiste avec sa guitare et enfin deux publications avec la chanteuse Clara Luciani ou encore avec son ex-compagne Chiara Mastroianni.

Le faux compte semblerait avoir été supprimé

Une manœuvre malhonnête qui aurait pu duper de nombreux fans du chanteur sans l’intervention du principal concerné. Depuis l’intervention de l’ex-juré de la Nouvelle Star, le faux compte semblerait avoir été supprimé. Comme Benjamin Biolay, d’autres stars ont aussi été piégées par des internautes sur les réseaux sociaux.

Gonfler votre vélo, voiture, moto, ballon en quelques minutes !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.