Quand quelque chose l'agace, il n'hésite pas à le faire savoir. Nicolas Dupont-Aignan, Daniel Cohn-Bendit… Jean-Jacques Bourdin n'a épargné personne : il s'en est récemment pris à plusieurs hommes politiques, dont il estime qu'ils ne sont pas au niveau de leur fonction.
AFP

Les hommes politiques qui agacent Jean-Jacques Bourdin : "Nicolas Dupont-Aignan est irresponsable !"

Très agacé par la couverture médiatique de la soirée électorale, Jean-Jacques Bourdin s’est visiblement levé du mauvais pied, le 27 mai 2019. Sur le plateau de RMC, le présentateur de "Bourdin Direct" n’a d’ailleurs pas hésité à dire ses quatre vérités sur celles et ceux qui l’ont le plus énervé, rapporte le site d’information de BFMTV. Au premier rangs desquels se trouve Nicolas Dupont-Aignan. La tête de liste du parti Debout la France a en effet tenu quelques propos qui ont beaucoup déplu au journaliste…

Le président du parti souverainiste a en effet voulu assurer qu’il était "bien vivant" à la suite des élections européennes. Il a ensuite expliqué avoir "réchappé à l’attentat démocratique" mené contre sa personne et sa formation. "Un attentat démocratique… Utiliser le mot attentat, mais il faut être irresponsable !", s’est immédiatement indigné Jean-Jacques Bourdin. "Nicolas Dupont-Aignan est irresponsable ! Les Français ont voté, il n’y a pas d’attentat. Il est battu, il ne fait pas 5% et n’aura pas d’eurodéputés. Il faut accepter ! C’est franchement nul", a-t-il poursuivi, non sans étriller le député français.

Les hommes politiques qui agacent Jean-Jacques Bourdin : le duo Cohn-Bendit & Collard

La scène a fait le tour de la France. Quelques heures à peine après la victoire du Rassemblement national (ex-FN) aux élections européennes, le plateau de TF1 s’est transformé en véritable champ de bataille. Sous les yeux d’un Gilles Bouleau atterré, Gilbert Collard (RN) et Daniel Cohn-Bendit - soutien d’Emmanuel Macron présenté comme un "grand témoin" - ont failli en venir aux mains. "J’ai dû me retenir de ne pas mettre une baffe à Gilbert Collard", a d’ailleurs expliqué l’ancienne figure de Mai 68, indique le site people Puremedias. Ce que ni l’un ni l’autre n’ont su retenir, en revanche, ce sont les insultes. "Connard", "ignoble ordure", les noms d’oiseau tout un pan de la soirée, rappelle Midi Libre.

"Quand je vois ce que ce que je viens d’entendre…", lançait, dépité, Jean-Jacques Bourdin. Il a ensuite critiqué la tenue de l’émission. "Si vous mettez Daniel Cohn-Bendit et Gilbert Collard, vous savez que ça va se terminer comme ça ! On ne peut pas dire après : ‘toutes nos excuses’. Pardon ! C’est un choix, il faut assumer dans la vie", a-t-il encore estimé sur le plateau de RMC.

Vidéo : Jean-Jacques Bourdin pique une grosse colère

Vidéo : Jean-Jacques Bourdin pique une grosse colère

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.