Votre téléphone ne pollue peut-être pas autant que votre voiture… mais cela ne veut pas pour autant dire qu'il est propre ! D'ailleurs, vous devriez peut-être vous en soucier.
Smartphone : voici comment connaître la consommation énergétique de votre mobileIstock
Sommaire

Non, les téléphones portables ne sont pas neutres sur le plan énergétique. Il est facile de l’oublier, tant cet objet du quotidien peut être petit et sembler insignifiant face à ses principaux concurrents, mais cela ne fait pas de lui un objet propre ou écologique. Bien sûr, il ne dégage pas de vapeurs toxiques, faute de pot d’échappement ou de carburant. Mais ce type de pollution visuelle n’est pas l’unique menace dont il faut se soucier, estime visiblement Bouygues Telecom. A l’occasion de la semaine du développement durable, indique Le Figaro, le groupe a finalement décidé de produire et proposer une application intitulée "Mon empreinte smartphone", pensée pour permettre à tout un chacun de relever la consommation de son propre appareil.

Pour plus de clarté dans l’analyse, Bouygues a décidé d’exprimer la consommation d’énergie en équivalence avec d’autres appareils. Ainsi la question se pose de cette façon : combien de temps aurait-on pu allumer une ampoule LED avec la seule dépense énergétique utilisée pour alimenter mon téléphone portable ? Jusqu’où d’aucuns auraient pu aller, soit en trottinette électrique, soit en voiture ? De quoi illustrer très concrètement l’impact d’un smartphone sur le réchauffement climatique, par exemple. 

Smartphone : ces quelques conseils à ne jamais perdre de vue pour limiter votre consommation

En outre, l’application a l’obligeance de se fendre de quelques conseils pour aider ses utilisateurs à consommer moins. En voici quelques-uns :

  • Pensez à débrancher les chargeurs de vos appareils. Même une fois le smartphone complètement rechargé, ils continuent en effet de consommer.
  • Envisagez l’achat de téléphones portables reconditionnés. Opter systématiquement pour du neuf est parfois inutilement coûteux en plus d’être dangereux pour l’environnement.
Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.