Avec le boom du télétravail et l'explosion des livraisons à domicile, les malfrats tentent de vous escroquer par téléphone. Quelles sont les techniques les plus utilisées ?
Arnaques par téléphone : toutes celles qui vous guettent en ce moment

Depuis le début de la crise sanitaire et le déploiement du télétravail, les appels et SMS malveillants se sont multipliés. En raison des restrictions sanitaires et des confinements, les échanges par téléphone ont explosé. En France, durant les six dernières semaines du premier confinement, les appels à partir des réseaux fixes et mobiles ont battu un record vieux de 20 ans : 72,2 milliards de minutes ont été enregistrées, soit une hausse de 28,3% en un an, rapporte Le Parisien.

Les centres d’appels ont observé une augmentation de 57% des attaques frauduleuses sur cette période, ce qui a donné de nouvelles idées frauduleuses aux escrocs.

Arnaques par téléphone : une recrudescence massive

"On constate une recrudescence massive des tentatives d’arnaques par appel vocal ou texto, avec une hausse exponentielle en fin de premier confinement", indique au quotidien francilien Jean-Jacques Latour, responsable expertise à Cybermalveillance, le dispositif national d’assistance aux victimes de cyberattaques.

"60% de toutes les fraudes passent à un moment donné par le canal téléphonique", détaille de son côté Dominique Ango, directeur général Pindrop pour l’Europe.

"L’avantage de l’arnaque par téléphone, c’est que les victimes peuvent croire que c’est vraiment leur banquier ou quelqu’un qui les connaît puisqu’il a leur numéro. Un aspect humain, d’empathie. Ajouté à ça le fait qu’ils peuvent utiliser un numéro de téléphone de vos contacts, comme votre banquier, et du bagout pour vous embobiner", explique Jean-Jacques Latour. Les arnaqueurs aux accents étrangers se font ainsi à présent rares. D’après Pindrop, 80% des fraudes sont effectuées depuis le pays où se situe la victime.

Quels sont alors les différentes tentatives d’arnaques par téléphone dont vous devez vous méfier ? Découvrez-les dans notre diaporama.

N°1 - L’arnaque au colis

1/5
N°1 - L’arnaque au colis

"On constate une recrudescence massive des tentatives d’arnaques par appel vocal ou texto, avec une hausse exponentielle en fin de premier confinement", indique au Parisien Jean-Jacques Latour, responsable expertise à Cybermalveillance, le dispositif national d’assistance aux victimes de cyberattaques. 

Les pirates, qui achètent des numéros issus de vols de données sur le Darknet, vous demandent de cliquer sur un lien pour payer, via une carte bancaire, un défaut d’affranchissement afin de recevoir ou expédier votre colis.

Ne cliquez surtout pas sur ce lien. 

N°2 : Les faux remboursements de la sécurité sociale

2/5
N°2 : Les faux remboursements de la sécurité sociale

Selon Cybermalveillance, cette arnaque téléphonique fait partie du top 3. "Lors d'un appel téléphonique se présentant comme provenant de l'Assurance Maladie, l'émetteur de l'appel laissera un message sur votre répondeur vous demandant de rappeler votre CPAM à un numéro différent du 3646", généralement surtaxé prévient Ameli.fr. Ne rappelez jamais. 

"Votre interlocuteur de l'Assurance Maladie ne vous demandera jamais vos coordonnées bancaires (n° de compte bancaire, RIB, n° de carte bancaire...) ni aucun mot de passe, même temporaire", précise l’organisme.

N°3 : Les faux appels des impôts

3/5
N°3 : Les faux appels des impôts

Ils font aussi partie du top 3 des arnaques téléphoniques. "Le nombre d'appels téléphoniques frauduleux censé émaner des services "impôts" est en constante augmentation", signale le fisc.

"La méthode utilisée, toujours la même, signale par voie téléphonique à l'usager une anomalie sur son dossier fiscal et l'invite, afin d'éviter d'éventuelles sanctions, à rappeler au plus vite un numéro de téléphone surtaxé facturé 5 € la minute. La direction générale des Finances publiques est totalement étrangère à ces pratiques et invite les usagers à ne pas donner suite à ces appels. Ces pratiques frauduleuses (vishing et phishing) ne se limitent pas à l'administration fiscale, mais elles touchent d'autres secteurs comme les banques, les assurances, ou encore les distributeurs d'énergie."

N°4 – Gare aux propositions de formations gratuites via votre CPF

4/5
N°4 – Gare aux propositions de formations gratuites via votre CPF

Vous avez reçu un SMS, ou un appel vous proposant une formation gratuite via votre compte personnel de formation ? Attention aux tentatives d'arnaques pour voler vos crédits CPF. Comme l’indique le site cybermalveillance.gouv.fr, la Caisse des Dépôts, Pôle Emploi ou encore le ministère du Travail n'effectuent jamais de démarche téléphonique au sujet du CPF.

Besoin de faire le point sur votre suite de carrière ? Ou de créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.