Pas moins de 20 ans après l’éclatement de l’affaire Monica Lewinsky, cette dernière a refait parler d’elle cette semaine dans Vanity Fair. L’occasion de faire le point sur ces deux dernières décennies.

Le nom de Monica Lewinsky est à jamais associée à celui de Bill Clinton. Pourtant, 20 ans après l’éclatement de l’affaire, l’ancienne stagiaire de la Maison Blanche est très loin de Washington. Il lui aura fallu du temps avant de s’éloigner du scandale, d’ailleurs dans les premiers temps qui ont suivi l’affaire, la jeune femme décide d'utiliser sa notoriété pour elle. Dès 1999, elle sort son autobiographie L’histoire de Monica et se met à vendre la même année une ligne de sacs à main. Au début des années 2000, elle participe à diverses émissions de télévision aussi bien américaines que britanniques.

En 2005, souhaitant se détacher du scandale, elle prend la décision de quitter les Etats-Unis pour rejoindre Londres, où elle suit des cours de psychologie sociale à la prestigieuse London School of Economics. 

Le retour au pays

Après ses études, comme le rapporte Gala, Monica Lewinsky finit par retourner aux Etats-Unis et reprend "les mondanités", "un défilé par ci, un cocktail par là", relève le magazine. En 2014, elle accepte d’écrire un long texte pour Vanity Fair. Alors que la candidature d’Hillary Clinton à la succession de Barack Obama se fait de plus en plus certaine, elle assure ne pas vouloir de mal au couple Clinton, ajoutant : "il est temps de tourner la page".

Publicité
Elle livre également d’autres détails sur ce qu’il s’est après ‘’l’affaire’’ et raconte qu’elle a refusé "des offres qui auraient pu lui faire gagner des millions de dollars par an", mais également que sa notoriété a été un obstacle pour décrocher certains postes. 

Le milieu des années 2010 lui est toutefois plus favorable. Elle s’implique dans la lutte contre le harcèlement en devenant notamment ambassadrice et conseillère stratégique de l'organisation Bystander Revolution, relève The Independent. En 2015, elle donne d’ailleurs un discours lors d’une des prestigieuses sessions TED Talk, au cours de laquelle elle affirme qu’elle a été la première personne humiliée sur internet.

Cette semaine, Monica Lewinsky a de nouveau repris la parole en public pour réagir au mouvement #MeToo dans un long article publié pour Vanity Fair

Vidéo : Hillary Clinton revient sur l'épisode Lewinsky

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité