L’ancien terroriste Ben Laden écoutait des chansons… d’Enrico Macias, aussi étrange que cela puisse paraître. De leurs côtés, Hitler, Saddam Hussein, etc. avaient eu aussi des occupations surprenantes.

Qui l’eût cru ? L’ancien chef d’Al-Qaida, Oussama ben Laden, écoutait le chanteur Enrico Macias, selon la BBC. Contacté par Francetv Info, le chanteur des Filles de mon pays a été surpris et gêné de faire partie des 1 500 cassettes de l’ancien terroriste.

Une passion assez étrange de la part de ce dernier pour un chanteur populaire français qui en rappelle d’autres.

Adolf Hitler et sa passion pour Disney

Ainsi, comme le rapporte Francetv Info, Hitler était un admirateur de… Blanche-Neige et Disney. En effet, avant de devenir le dictateur que l’on connaît, le Führer avait entamé une carrière artistique aux Beaux-Arts. Ses toiles sont d’ailleurs régulièrement vendues aux enchères. Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’Hitler s’était pris d’une passion pour le dessin-animé aux sept nains dont il a réalisé plusieurs dessins. Mieux, le film Blanche-Neige sorti en 1938 était pour lui le meilleur film au monde. Il paraîtrait même que son ministre de la propagande, Joseph Goebbels, "lui procurait toute une série de produits dérivés autour de Mickey Mouse"… en pleine guerre mondiale.

Saddam Hussein et son roman à l’eau de rose

Le dictateur irakien déchu en 2006, Saddam Hussein, était – chose peu connue – un lettré à ses heures perdues. Ainsi a-t-il écrit (ou plutôt a-t-il fait écrire par des nègres) quatre romans et plusieurs poèmes, tous conçus comme des allégories de l’héroïsme du peuple irakien face aux puissances étrangers.

Enfin, à un détail près : l’un de ces romans, Zabibah et le roi, est plutôt un roman dit "à l’eau de rose" qui narre les péripéties d’une belle princesse au Moyen-Age sauvée de son cruel époux par un prince de Tikrit (la ville natale de Saddam Hussein).

Les dictateurs africains passionnés par l’Ecosse et Napoléon

De son côté, le dictateur ougandais mort en 2003, Idi Amin Dada, ne cachait pas sa passion pour l’Ecosse, pays dont il disait également être le souverain. Cette mégalomanie le poussa même à demander aux membres de sa garde rapprochée de porter un kilt que lui-même arborait quelques fois.

Publicité
L’autre dictateur africain de Centrafrique, Jean-Bedel Bokassa (1er), vouait lui un culte à Napoléon 1er. Les images de son sacre comme empereur de Centrafrique, vêtu de manière identique et presque jour pour jour 173 après le sacre impérial de l’empereur français, sont encore saisissantes.

Vidéo sur le même thème : Juncker accueille Orban par un “Salut, dictateur”

mots-clés : Hitler

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité