Istock
Deux septuagénaires viennent récemment de découvrir grâce à un test ADN qu'elles avaient été échangées à la naissance. Voici leur histoire.

Echangées à la naissance : le hasard fait parfois bien les choses

CNN et 20 Minutes s'en font l'écho. Denice et Linda vivent aux Etats-Unis (dans le Minnesota précisément) et elles ont passé sept décennies à vivre la vie de l'autre. De fait, elles viennent seulement de découvrir qu'elles avaient été échangées à la naissance. En effet, parce qu'elle souhaitait se renseigner sur les antécédents médicaux de sa famille, Denice Juneski décide d'envoyer un échantillon d’ADN à 23andMe, une société californienne spécialisée dans les biotechnologies.

A lire aussi : La fille de Sophie a été échangée à la naissance : la clinique l'accuse ne pas avoir eu "l'instinct maternel"

Seulement voilà, quelques semaines plus tard, les résultats tombent et se révèlent sans appel : son ADN ne correspond à aucun autre membre de sa famille. Ni une ni deux, elle recommence le test, puisque convaincue qu'il s'agit d'une erreur. Mais là encore : le résultat demeure identique. Selon Denice, pas de doute : "Soit 23andMe avait fait une erreur deux fois, soit j’avais été échangée à la naissance", détaille-t-elle auprès de la chaîne King TV.

De son côté, à quelques kilomètres de là, la nièce de Linda Jourdeans choisi de réaliser le même test génétique et découvre qu’une certaine Denice serait une parente. A cela s'ajoutent les soupçons de fille de Linda. Laquelle fille avait toujours été intriguée par le manque criant de ressemblance entre sa mère et le reste de la famille.

Plus tard, les tests génétiques démontrent qu'une certaine Marianne Mayer a élevé Denice. Ce qui vient alors confirmer les soupçons de Denice Juneski et de Linda Jourdeans. Les deux femmes sont nées le 9 décembre 1945 à seulement 31 minutes d’écart, à l’hôpital Bethesda de Saint-Paul dans le Minnesota. Et elles ont bien été échangées à la naissance.

Echangées à la naissance : un cadeau de la vie

Aux médias américains, Denice Juneski et Linda Jourdeans concèderont par la suite qu'elles ne se sont, en fin de compte, jamais senties tout à fait à leur place. Mais pas au point de soupçonner un tel échange ! "Tout le monde suppose automatiquement vivre dans la bonne famille", a tenu à souligner Denice Juneski. Aujourd'hui, les deux septuagénaires tentent de mieux se connaître. Il serait également question d'organiser prochainement une grande fête afin de célébrer, disent-elles, ce "cadeau de la vie".

En vidéo - Procès des bébés échangés : "Un préjudice irréparable sur le plan psychologique"