Plusieurs fois par semaine, la candidate démocrate serre des mains contre un chèque. Une véritable "course aux millions" pour la Maison Blanche. 

Pour financer sa campagne pour les primaires présidentielles de 2016, Hillary Clinton propose à ses fans de discuter avec eux en tête à tête moyennant un chèque de 2700 dollars, lors de rendez-vous qualifiés de "conversation avec Hillary".

Ce tarif représente le montant maximum des dons autorisés pour les candidats à la primaire. L'objectif ? Amasser les centaines de millions de dollars qui la séparent de la Maison Blanche et dépasser le milliard levé par le candidat Obama, le parti et les divers groupes affiliés pour la présidentielle de 2012.

Depuis le début de sa campagne, en avril dernier, la candidate démocrate a déjà participé à une quarantaine de réceptions de levées de fonds, selon la fondation Sunlight qui est spécialisée dans le financement électoral. 

Des astuces réglementaires pourraient permettre à Hillary Clinton de réclamer plus d'argent à ses convives, mais la candidate s'est engagée avec force en faveur d'une réforme du système américain de financement électoral, afin de réduire l'influence croissante des grands donateurs privés.

Jeb Bush, son potentiel rival, demande plusieurs milliers de dollars

Le frère de George H. W. Bush, Jeb Bush, commence à récolter des fonds, même s'il ne s'est pas encore déclaré officiellement 

Il demande ainsi régulièrement des dizaines de milliers de dollars par personne, parfois jusqu'a 100 000 dollars.

Publicité
Le candidat républicain "a retardé le plus longtemps possible sa déclaration formelle afin de continuer à lever des fonds illimités (...) contournant de fait les plafonds fixés par la loi", indique l'AFP.

Vidéo sur le même thème -Primaire démocrate : Hillary Clinton était "trop froide" en 2008 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité