Votre porte-monnaie est garni de pièces de 2 euros ? Bonne nouvelle, c'est peut-être bien 80 000 euros qui pourraient renflouer prochainement votre compte en banque.

Ecouter l'article :

Pièce de 2 euros : pourquoi vaut-elle si chère

Ne vous fiez pas à sa valeur faciale, votre pièce de 2 euros en vaut peut-être beaucoup plus. Comme le rapporte BFMTV, sur eBay, certaines de ces grosses pièces peuvent atteindre aux enchères un prix demandé de 80 000 euros. Ce fût le cas récemment d’un exemplaire. Il avait une particularité.

Il s’agissait d’une pièce européenne tout ce qu’il y a de plus normales, aux couleurs de la Grèce. Une pièce comme les autres, à un détail près. Dans l’une des douze étoiles qui cerclent une face se trouve un petit "s". Ce dernier signifie Suomi. Non, il ne s’agit pas d’un dieu méconnu de l’Olympe…

Pièce de 2 euros : les experts mettent en garde

Suomi, représente en réalité la Finlande, pays où a été frappé la pièce de monnaie en question en 2002, détaille un expert numismate interrogé par le journal allemand Bild. D'ailleurs, d'autres pays et institutions étrangères ont produit la même année des pièces grecques, à l’instar de l’Espagne ou de la Monnaie de Paris. Avec la Finlande, ils palliaient alors l’incapacité d’Athènes à frapper sa propre monnaie.

Si la pièce de 2 euros au très discret "s" peut atteindre les 80 000 euros, c’est donc en raison de sa rareté. Le numismate éclairé met en garde sur les emballements d’internet et la demande réelle pour ce type de pièce. Si 80 000 euros est une somme conséquente, d’autres pièces identiques ont en revanche été mise à prix à moindre coût, aux alentours de 4000 euros par exemple. Le numismate de rappeler que ce sont les tirages commémoratifs qui ont le plus de valeur.

Reprenez le contrôle de vos crédits, regroupez les ! (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.