Sur une plage en Nouvelle-Zélande, une jeune femme s'est retrouvée en face d'une créature très étrange. Cette dernière a finalement été surnommée le monstre de "Muriwai".
© Capture écran YouTube

"En réalité, j'ai pensé que c'était une baleine échouée en m'approchant, c'était tellement bizarre". Une Néo-Zélandaise a eu la surprise de sa vie vendredi 9 décembre. Sur la plage de Muriwai située dans l’île de Nord de la Nouvelle-Zélande, Melissa DoubleDay, citée par le Sydney Morning Herald, a découvert une créature très bizarre et inquiétante.

A lire aussi Le corps d’une effroyable créature humanoïde retrouvé échoué sur une plage

"Le monstre de Muriwai"

Et il ne s’agit pas d’une baleine. "Cela ressemble à des vers avec des coquilles que je n'avais jamais vus", décrit la jeune femme en s'approchant de la créature. ll y avait "de drôles de créatures qui en sortaient", poursuit-elle.

La jeune femme a décidé de poster des photos de la créature sur la page Facebook de la plage où elle a trouvé la créature. Et les internautes ont eu de l'imagination. Ils ont appellé la drôle de chose : le "monstre de Muriwai".

Lepas anatifera

La Société des sciences marines de Nouvelle Zélande a étudié la créature. Pour les experts, il s'agirait d'un morceau de bois flottant recouvert de pédonculés, relate Maxisciences

En réalité, cette espèce n'est pas inédite dans l'archipel de l'Océanie. "Ces crustacés sont des organismes filtreurs qui vivent accrochés à des roches ou des débris immergés parfois par centaines. Il en existe de nombreuses espèces. Ici, il s'agirait toutefois de Lepas anatifera, plus communément appelé anatife. Il est reconnaissable à sa carapace blanche (capitulum) et à son long pied (pédoncule) noir qui lui permet de se fixer aux supports", explique Maxisciences

Vidéo : Quelle est cette créature bizarre vue en Nouvelle-Zélande ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.