Une société américaine transforme des anciens abris anti-nucléaire en résidences de luxe. La firme s'implante en Europe avec une infrastructure impressionnante.
Photos : ce bunker de folie pour s’abriter en cas de catastrophe

Attaque nucléaire, menace chimique, ou encore éruption solaire de grande ampleur, la société américaine Vivos se prépare à parer toute éventualité. "Nous ne pouvons pas stopper les menaces, mais nous pouvons vous en protéger", indique ainsi le slogan de l'entreprise.

La société, créée par Robert Vicino aménage donc des bunkers souterrains, un peu partout à travers le monde, indique BFMTV. Ces refuges seraient capables d'abriter plusieurs milliers d'individus, en cas de menace.

La firme, qui disposait jusqu'alors d'un complexe dans l'Indiana, vient de s'offrir un nouveau bâtiment souterrain, mais cette fois-ci, en Europe. Ainsi, la compagnie a acheté un ancien abri anti-atomique, construit par les armées soviétiques durant la guerre froide, situé à Rothenstein en Allemagne, précise la chaîne d'information.

Un abri de luxe

Le prix de cette forteresse de 25 000 mètres carrés ? Environ 200 millions d'euros déboursés par la firme, selon BFMTV. L'ancien abri anti-nucléaire possède même un petit nom : le Vivos Europa One. Si l'existence de ce bunker avait fuité dans la presse, selon la chaîne d'information, forçant la firme à révéler son existence, la compagnie en possèderait également deux autres pouvant accueillir près de 1000 personnes, sur le vieux continent.

Au total, la somme dépensée pour la rénovation et la transformation du bâtiment s'élève à 1 milliard d'euros, précise la chaîne d'information. Au programme : résidences de luxe, piscine, aquarium, boulangerie, brasserie et même studio télé et radio. Mais le plus étonnant reste encore la présence de "douches de décontamination" et d'une "banque d'ADN" afin de repeupler la planète en cas de sinistre… Découvrez les images de cette structure impressionnante dans notre diaporama.

Bien être - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.