Vous avez soutenu une cause qui vous est chère ? Grâce à votre engagement, vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôt en appliquant la procédure qui suit.
Sommaire
Vous avez effectué un don ? Voici comment le défiscaliser IllustrationIstock

Aider des enfants, des personnes ou des animaux en détresse vous tient à cœur et vous réalisez des dons chaque année ? Tout comme les 5,5 millions de foyers fiscaux donateurs en 2018 identifiés par France générosités, votre bienfaisance peut être récompensée. Elle peut en effet être déductible de votre impôt sur le revenu (IR). Comme le précise le site du gouvernement, "les dons, cotisations, ou abandons de revenus que les particuliers ou les entreprises effectuent au profit d’œuvres, d’organismes d’intérêt général ou d'associations d'aide aux personnes, ouvrent droit à réduction d'impôt".

Dons de particuliers : de quel taux de réduction pouvez-vous bénéficier ?

Les offrandes envers les organismes philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial ou culturel, ouvrent droit à une réduction d’impôt égale à 66% du montant des sommes versées. Celles-ci sont retenues dans la limite d’un plafond égal à 20% de votre revenu revenu imposable. Au-delà, l'excédent de versement peut être reporté sur les cinq années suivantes.

Faire un don UNICEF

Depuis 2006, pour les rétributions réalisées au profit d’associations venant en aide aux personnes en difficulté, le taux de réduction est porté à 75% (loi n° 2005-32 du 18 janvier 2005, art. 127), dans la limite d'un montant revalorisé chaque année. Celle-ci est fixée par le 1 ter de l'article 200 du code général des impôts, détaillant les modalités d'application des dons aux œuvres. "Pour les sommes versées en 2018, cette limite est de 537 € soit une réduction d’impôt maximale de 403 €", précise le site des impôts.

Vous ne savez pas quelle procédure suivre pour les déclarer ? La voici.

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.