Essayer de berner le fisc peut coûter très cher. Dans le cas où vous tentez une fausse déclaration d'impôt ou que vous ne voulez tout simplement pas payer, un redressement fiscal vous pend au nez.
© Getty

Si la date limite de dépôt est dépassé, vous devrez payer une majoration de 10% en plus sur l’impôt à rembourser. Si dans un délai de 30 jours, aucun versement n’est fait, la majoration est portée à 40% et si la 2ème mise en demeure du fisc est laissée pour lettre morte, vous devrez subir une majoration de 80% et un contrôle fiscal.

Prison, amende, et pénalitésDans le cas de la fraude fiscale, la fausse déclaration peut vous amener directement en prison, avec 75 000 euros d’amende et des pénalités fiscales. Bien sur, les emprisonnements sont rares et relèvent de fraudes fiscales très élevées.

De plus, le fisc ne prendrait le risque de poursuivre les fraudeurs que lorsque le dossier est en béton. Perdre un procès pourrait aussi lui faire perdre l’autorité de dissuasion. Néanmoins, les amendes sont accompagnées de toutes sortes de désagréments comme l’affichage de votre jugement sur les panneaux de la mairie ou l’interdiction de vote ou d’éligibilité.

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.